BRICS: cette initiative voulue par la Russie va tout bouleverser

À l’heure où les dynamiques géopolitiques mondiales évoluent rapidement, la Russie, membre influent des BRICS, démontre son ambition de redéfinir les règles du jeu international, non seulement dans le domaine économique mais aussi agricole et pétrolier. Récemment, la Russie a intensifié ses efforts de dédollarisation en dialoguant avec l’Arabie Saoudite, nouveau membre potentiel des BRICS, pour utiliser leurs monnaies nationales dans les échanges commerciaux, une stratégie visant à réduire leur dépendance au dollar américain.

Cette démarche, particulièrement pertinente dans le contexte des sanctions internationales et des fluctuations du marché pétrolier, témoigne de la volonté russe de diversifier et de renforcer ses alliances économiques.

Publicité

Le domaine agricole rentre dans la danse

Dans ce contexte, la Russie a pris des mesures audacieuses dans le secteur agricole. Cette année, le pays a exporté 62,5 millions de tonnes de céréales, enregistrant une augmentation substantielle par rapport à l’année précédente. Parallèlement, la Russie a fait preuve de solidarité envers les pays africains en proie à l’insécurité alimentaire, en fournissant gratuitement du blé à six nations nécessiteuses.

S’appuyant sur cette dynamique, la Russie a proposé la création d’une bourse des céréales BRICS, dans le cadre de sa présidence de l’organisation en 2024. L’objectif est de mettre en place une infrastructure commerciale et de compensation unifiée pour les échanges de céréales entre les pays membres. Cette initiative est d’autant plus pertinente que les pays du BRICS produisent plus d’un milliard de tonnes de céréales par an, représentant une part importante de la production et de la consommation mondiale.

L’initiative de créer une bourse des céréales BRICS est une réponse directe à la prédominance actuelle des infrastructures du marché mondial des céréales, largement influencées par les États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale. Les prix mondiaux des céréales, essentiels pour la sécurité alimentaire et l’économie des pays du BRICS, sont souvent formés et manipulés dans des pays tiers, avec une dépendance marquée envers le dollar américain. La création de cette bourse pourrait donc rééquilibrer le pouvoir dans ce secteur vital.

Publicité

L’initiative de la Russie de créer une bourse des céréales BRICS, couplée aux efforts de dédollarisation, illustre la stratégie multifacette de Moscou pour renforcer son influence économique et géopolitique dans un contexte de sanctions sévères. En jouant un rôle de premier plan dans des secteurs aussi divers que l’agriculture, l’énergie et les finances, la Russie se positionne sur tous les fronts, cherchant à façonner un nouvel ordre mondial où les BRICS joueraient un rôle central. Ces développements pourraient non seulement transformer le marché mondial des céréales, mais également modifier de manière significative les équilibres géopolitiques et économiques à l’échelle mondiale.

5 réponses

  1. Avatar de Boiro
    Boiro

    Politique mondiale est entrain de changer de main petit à petit ! Et cela aguace certains!

  2. Avatar de Be
    Be

    Dernièrement les Bricks ont déjà pris un coup dans l aile avec les achats entre Inde et Russie pour le pétrole. L Inde voulant payer en roupie et la Russie n acceptant que le rouble manque plus que la Chine fasse de même et l idée d un nouveau groupe monétaire aura fait long feu.

  3. Avatar de Bruno Donni
    Bruno Donni

    Ces 2 guerres (Ukraine, Palestine) sont le début de la fin pour l’hégémonie des USA, en faveur de la Chine.

  4. Avatar de Yust nice
    Yust nice

    La Russie est immensément riche dans tous les domaines surtout cérébrale

  5. Avatar de Meksen.Aziz@gmail.com
    Meksen.Aziz@gmail.com

    Un équilibre mondial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *