Immigration: après la France, ce pays européen vise les étudiants étrangers

Après la France, qui a instauré via sa loi immigration, l’obligation pour les étudiants étrangers de déposer une caution, c’est au tour du Royaume-Uni de mettre en place une politique qui cible directement les étudiants étrangers. Dorénavant, ces derniers ne pourront plus obtenir de visa pour faire venir les membres de leur famille.

C’est via X (anciennement Twitter) que l’information a été effectuée par le ministre de l’Intérieur britannique. Désormais, les étudiants ne pourront plus faire venir leurs proches ou les personnes à leur charge, dans le cadre de leurs visas d’études. Seuls les étudiants étrangers en 3eme cycle (doctorat) ou qui bénéficient d’une bourse directement parrainée par le gouvernement ont une dérogation.

Publicité

Interrogé à ce sujet, le Haut Commissaire britannique au Nigéria, le Dr Richard Montgomery, s’est confié. Ce dernier a justifié cette décision, en affirmant qu’il s’agissait là d’une manière pour le gouvernement, de contrôler l’afflux de migrants et surtout, de prendre à bras-le-corps la question du logement, notamment chez les étudiants, qui sont souvent en situation précaire.

Le Royaume-Uni durcit les règles en matière d’immigration

Une nouvelle politique qui pousse également l’exécutif à mettre fin à une pratique bien ancrée : le passage du statut d’étudiant à celui de travailleur, avant la fin des études. L’idée ici est d’empêcher les abus et l’utilisation d’un stratagème détourné pour contourner cette nouvelle politique. Enfin, l’obligation d’entretien pour étudiants et personne à charge sera revue, tandis que les agents éducatifs, qui “vendent” de l’immigration en lieu et place de proposer une éducation saine et pérenne, seront également mieux réprimandés.

Des mesures plus contraignantes sont attendues

Selon les premières estimations, cette décision pourrait empêcher 140.000 personnes de venir s’installer au Royaume-Uni, au cours de cette année 2024. Une loi qui intègre un projet plus vaste annoncé par le gouvernement du Royaume-Uni, qui envisage des mesures plus poussées, qui entreront en vigueur dans les semaines et les mois à venir, pour garantir un taux d’immigration “à des niveaux viables”.

Une réponse

  1. Avatar de KOLAWOLE
    KOLAWOLE

    Ah! Napoléon, toujours inscrit à l’université de Heinrich-Heine de Düsseldorf sous peu tu vas comprendre ta suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *