Ce célèbre milliardaire va recevoir un milliard $ comme dividende de Microsoft en 2024

L’ancien PDG emblématique de Microsoft, Steve Ballmer, âgé de 67 ans, est sur le point de recevoir pas moins d’un milliard de dollar américain pour l’année 2024 sans même avoir à travailler. Cette impressionnante somme lui est attribuée sous forme de dividendes, versée par Microsoft à tous ses actionnaires, une situation qui découle de ses 333,2 millions d’actions au sein de l’entreprise. En effet, cette entreprise technologique a récemment augmenté ses dividendes trimestriels à 75 sous par action, ce qui équivaut à 3 dollars par action sur une année.

Cette manne financière, dont la valeur ne cesse d’augmenter depuis l’introduction des dividendes en 2003, représente une somme vertigineuse de 19,2 millions de dollars américains par semaine ou encore 2,7 millions de dollars par jour pour Steve Ballmer. En d’autres termes, chaque heure qui s’écoule fait grossir son compte bancaire de 114 400 dollars, et chaque minute qui passe lui rapporte plus de 1 900 dollars. Ces chiffres stupéfiants reflètent la réalité d’une fortune qui continue à croître de manière exponentielle sans que son propriétaire ait besoin de lever le petit doigt.

Publicité

Outre cette richesse incommensurable provenant des dividendes, la valeur nette de Steve Ballmer, évaluée à 111,7 milliards de dollars par le magazine Forbes, atteste de la réussite exceptionnelle de sa carrière. En effet, l’ancien PDG de Microsoft est reconnu pour ses investissements fructueux, notamment sa propriété des Clippers de Los Angeles, une équipe de renom dans la NBA.

Cette situation financière remarquable met en lumière le pouvoir et l’impact des investissements à long terme, illustrant comment la détention d’actions dans une entreprise prospère peut générer des revenus passifs colossaux. Cela souligne également la concentration croissante de richesses au sein d’une poignée d’individus ayant bénéficié d’opportunités exceptionnelles dans le monde des affaires et de la finance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *