Ce géant chinois débarque en Europe

Le géant chinois de l’automobile, BYD, a récemment annoncé une avancée majeure dans son expansion mondiale : l’établissement prochain d’une unité de production en Europe. Cette nouvelle usine, qui sera implantée en Hongrie, représente un investissement massif de plusieurs milliards de dollars et marque un tournant dans la stratégie de la société pour éviter les éventuelles taxes européennes sur les importations de voitures en provenance de Chine.

Cette décision fait suite à l’annonce officielle faite le vendredi 22 décembre dernier, suscitant un intérêt accru pour le développement de véhicules électriques au sein de l’Union européenne.

Publicité

Le choix de la Hongrie pour ériger cette usine revêt une importance stratégique. En effet, selon le Premier Ministre hongrois, Viktor Orban, cette initiative industrielle de BYD favorisera la création d’emplois dans le sud du pays. Cette implantation est un véritable gage de confiance envers la région, promettant ainsi un impact économique significatif à travers un investissement industriel conséquent.

Cette démarche tranche avec les spéculations antérieures sur un potentiel rachat de l’usine Ford de Saarlouis, laissant présager une vision à long terme de BYD pour ses opérations européennes.

L’entreprise chinoise a clairement exprimé sa préférence pour la construction d’une nouvelle installation, délaissant ainsi la piste de l’acquisition d’une usine existante. Cela souligne son engagement en faveur d’une approche innovante et spécifique à sa stratégie de production pour répondre aux besoins croissants du marché européen en matière de voitures électriques.

Publicité

Néanmoins, malgré cette annonce ambitieuse, les détails concernant les modèles qui seront fabriqués sur place et les dates précises de début de production restent encore à dévoiler.

Cette initiative de BYD ne se limite pas seulement à la production de véhicules, mais elle s’étend également à l’engagement envers les communautés locales. En effet, le constructeur chinois prévoit la création de milliers d’emplois locaux grâce à cette nouvelle usine. De plus, cette démarche vise à stimuler l’économie locale et à renforcer les chaînes d’approvisionnement régionales. Cette approche inclusive et axée sur le développement régional témoigne de l’intention de BYD de s’intégrer pleinement dans le tissu économique et social de la Hongrie.

Une réponse

  1. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    La Chine , n’importe où et n’importe ce que l’on pense , c’est du GAGNANT/GAGNANT.
    Bravo la Hongrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *