Ce milliardaire veut adopter son domestique qui pourrait hériter de la moitié de sa richesse

Un récit extraordinaire secoue actuellement la sphère financière. Nicolas Puech, un senior milliardaire français, établi depuis plusieurs décennies en Valais, intrigue par sa décision des plus surprenantes. À l’âge vénérable de 80 ans, il est propriétaire d’une fortune colossale estimée à 10 milliards de francs. Ce membre de la famille Hermès, sans descendance ni conjoint, a jeté son dévolu sur un collaborateur loyal et dévoué, un Marocain âgé de 51 ans, assurant diverses tâches domestiques pour lui depuis de nombreuses années.

Nicolas Puech, ce milliardaire, trouve en son homme à tout faire bien plus qu’un employé de maison. Il envisage de l’adopter, ce qui ferait de lui son unique héritier. Cette relation singulière entre les deux hommes remonte à plusieurs décennies, tissée dans les liens de confiance et de respect mutuel. Le geste, à première vue inouï, soulève toutefois des vagues de controverses au sein de son entourage et des professionnels de la finance qui gèrent ses avoirs.

Publicité

La générosité sans borne de ce magnat envers son fidèle employé n’est pas passée inaperçue. Des actes tels que l’octroi d’une villa estimée à 4 millions de francs à Montreux, ainsi qu’une propriété d’une valeur d’environ 1,5 million de francs à Marrakech, témoignent de sa gratitude et de son attachement envers son domestique. Ces largesses, révélées par le quotidien 24 heures, ont même provoqué le renvoi du gestionnaire de fortune du milliardaire, en désaccord avec ces larges donations.

L’annonce récente de la possible adoption de cet employé par le milliardaire a bouleversé les dispositions préétablies quant à la succession de sa fortune. Si cette adoption venait à se concrétiser, le Marocain pourrait prétendre à la moitié d’une fortune estimée à 10 milliards de francs, faisant de lui un des hommes les plus riches au monde, selon le classement Forbes.

Cependant, des conflits juridiques se profilent à l’horizon. En effet, la Fondation éponyme du richissime octogénaire, initialement désignée comme héritière de sa fortune, s’oppose fermement à cette annulation du pacte successoral.

Publicité

Elle invoque le droit pour contester cette réorientation testamentaire. Cette situation promet des batailles légales et un dénouement incertain quant à la répartition finale de cette immense richesse.

6 réponses

  1. Avatar de Curieux
    Curieux

    Le gestionnaire veut la moitié pour lui . Et l’autre moitié pour sa femme.

  2. Avatar de houmedo
    houmedo

    si il s’appelait pierre il aurai moins de souci

    1. Avatar de Bernard
      Bernard

      As-tu déjà vu un Arabie faire çà pour quelqu’un d’autre ?

  3. Avatar de Che Guevara
    Che Guevara

    Si c’etait un Francais de souche, cela ne derangerait pas une mouche…

  4. Avatar de L'idiotducoin
    L’idiotducoin

    Un marocain, « fidèle domestiqué » d’un vieux riche sans descendants , ni « conjoint »(c’est bien précis…pas conjointe) qui veut l’adopter (à défaut de faire son coming out en l’épousant, ce qui révélera leur VÉRITABLE LIEN), décide de l »ADOPTER 🤣🤣🤣

    1. Avatar de Bayipne
      Bayipne

      Ah oui c’est peut-être possible, de masquer certaines situations inconfortables

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *