Céréales : le Burkina prend une décision importante après une saison difficile

Le Burkina Faso n’exportera plus de céréales jusqu’à nouvel ordre. C’est du moins ce qu’il convient de retenir d’un communiqué rendu public par le gouvernement du pays des hommes intègres. Il s’agit selon les autorités de ce pays du Sahel d’une suspension temporaire. L’objectif ainsi serait d’éviter une crise alimentaire qui guette le pays. Le Burkina Faso a fait face à une saison agricole difficile alors que les conditions météorologiques n’étaient pas favorables. Il y a quelques semaines en effet, toute opération d’exportation de céréales était soumise à une autorisation spéciale.

 L’Autorisation Spéciale d’Exportation (ASE) était délivrée conformément aux dispositions du décret n°2021-1235/PRES/PM/MINEFID/MICA du 29 novembre 2021. Mais la nouvelle décision suspend jusqu’à nouvel ordre les exportations de céréales. Même si dans le monde paysan, il s’agit d’une mesure qui est saluée, dans les rangs des exportateurs, l’inquiétude est tout de même visible. Ces derniers craignent un impact négatif de la décision sur leur secteur. Le gouvernement du Burkina Faso essaie tout de même de rassurer les uns et les autres sur le renforcement de la production agricole par l’annonce de certaines mesures.

Publicité

Livraison des céréales russes

Notons que cette mesure intervient malgré l’aide apportée récemment par la Russie à certains pays dont le Burkina Faso. Il y a quelques semaines, les autorités russes ont fait savoir que le Burkina Faso et la Somalie sont les premiers à bénéficier des livraisons de céréales gratuites promises par Vladimir Poutine. « Les deux premiers navires, 25.000 tonnes chacun à destination de la Somalie et du Burkina Faso, sont déjà partis de ports russes, nous attendons leur arrivée fin novembre, début décembre », avait annoncé en novembre dernier le ministre russe de l’Agriculture pour parler de l’effectivité de la promesse du président russe à l’endroit de ces pays africains.

Situation sécuritaire

Rappelons également que la situation relative à une crise alimentaire que les autorités anticipent intervient dans un contexte d’insécurité dans le pays. Au début du mois de décembre, une opération significative dans la région du nord du Burkina Faso, spécifiquement à Djibo a permis de sécuriser par exemple un convoi de ravitaillement sécurisé, composé de produits essentiels tels que des vivres, des produits pharmaceutiques et du carburant. Des groupes armés ont été dans la région. Des vecteurs aériens ont identifié une base dans la forêt de Wambsouya, près de Pensa.

3 réponses

  1. Avatar de Hounou Guy
    Hounou Guy

    Cakpo Tchitchi Sébastien alias Kemi Séba le tchoukou natio_anal va alimenter les greniers du pays du capi bougoulou

  2. Avatar de Mika Tinkpon
    Mika Tinkpon

    Parlons peu , parlons bien ! Quand le gouvernement de Talon a pris la décision d’interdire l’exportation des noixs de Cajoux et des grains de soja, certains ont vite fait d’agiter le chiffon rouge criant à la dictature. Il uy a un certain Aziz, sultan auto proclamé, mais qui en fin de compte n’est qu’un debille inculte . Mais il y a surtout Yayi et les démocrates. Que pense tout ce beau monde de la décision du capitaine ? Eux qui passe le clair de temps a soutenir les militaires putschistes ? Chacun doit défendre son camp en fonction des intérêts de la Nation. Le capitaine a du pain sur la planche. La France est déjà partie sur leurs demandes. Maintenant on va accuser qui ? Est ce encore la France qui retient les pluies ?

  3. Avatar de Zangan
    Zangan

    C’est l’hôpital y qui se moque de la charité non? Si le Benin, le Togo, le Ghana, la Côte d’Ivoire interdisent l’exportation des céréales vers le Sahel et le Burkina en particulier, la famine sera désastreuse la bas. Quand le capitaine est allé saluer Poutine au Kremlin, et avait profité de l’occasion pour insulter tous les collègues présidents de la région, beaucoup avaient applaudi. La capitaine a reçu quelques grains de blé en retour, mais ça n’a la suffi à arrêter la faim. C’est de l’inculture, de l’ingratitude et l’inexpérience. Pendant qu’on y ait, continuons. Kemi s’ébat et co vont combler le vide

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *