,

Démission du ministre Homeky : Patrice Talon se prononce et explique

Dans un entretien exclusif diffusé ce samedi 23 décembre 2023 sur la Télévision nationale, le président Patrice Talon s’est prononcé pour la première fois sur la démission de l’ex-ministre des sports Oswald Homeky. Le Chef de l’Etat trouve anormal que des responsables politiques de haut niveau, membres du gouvernement qui ont été acteurs de la réforme du système partisan suscitent la candidature d’une personnalité pour la présidentielle de 2026 au mépris de cette réforme.

Selon lui, cette initiative doit être l’émanation des partis politiques. « Il fallait que ce soient les partis qui soient à l’initiative (…). Mais aujourd’hui, aucun parti politique ne s’est encore lancé dans le choix des candidats. Ni le Bloc Républicain, ni l’Union Progressiste le Renouveau, ni Les Démocrates, ni les FCBE… Personne n’a encore fait ça. Et les organes des partis n’ont pas encore ouvert la compétition en leur sein », fait observer Patrice Talon qui trouve que son ancien collaborateur est allé vite en besogne.

Publicité

« Comment on peut voir quelqu’un qui a été au cœur de la réforme, notamment le ministre auquel vous faites allusion, ignorer son parti politique, cette réforme, ignorer cette bonne disposition qui, aujourd’hui, gouverne notre pays en matière politique, et commencer à faire la promotion de son candidat à lui, celui qu’il estime peut-être le meilleur pour lui en 2026 au mépris de tout ce que nous sommes en train de bâtir ensemble ? », s’interroge le numéro 1 de tous les béninois.

Un rappel à l’ordre

Et comme il fallait imprimer la discipline au sein de sa troupe, le président a dû rappeler à l’ordre l’ex-patron des sports. « Et c’est bien pour ça que je l’ai rappelé à l’ordre. Mais ça n’est pas légitime qu’il faut préserver nos petits acquis qui sont en train de se renforcer ? », s’est-il défendu. Pour le Chef de l’Etat, ce n’est pas encore le moment de susciter la candidature d’une quelconque personnalité pour la présidentielle de 2026. « Les partis n’ont pas encore ouvert la compétition. Laissons-leur le temps d’ouvrir la compétition et ceux qui sont candidats vont faire la course au sein de leurs organes politiques », a précisé Patrice Talon qui a rappelé qu’il n’y aura pas de candidats au Bénin sans les partis politiques.

« Ce sont eux (partis politiques, ndlr) qui vont décider, qui vont adouber les candidats. Leurs élus vont donner les parrainages. Il faut que ce soit ainsi pour qu’il y ait de l’ordre, qu’il y ait la discipline, que le pays fonctionne conformément à une ligne directrice. Donc il ne faut pas permettre cela », a insisté le président Patrice Talon.

Publicité

Pour rappel, le ministre des sports Oswald Homeky a démissionné du gouvernement le 6 octobre 2023 pour avoir été rappelé à l’ordre par le Chef de l’Etat. A l’origine, celui qui était jusque-là l’un des fidèles collaborateurs du président Patrice Talon a désigné Olivier Boko comme le meilleur candidat pour la présidentielle de 2026 à la faveur d’un entretien.

14 réponses

  1. Avatar de Charlie Parker
    Charlie Parker

    Ce monsieur est de mauvaise foi.
    Le fait qu’un ministre exprime une préférence personnelle engage-t-il sont parti? C’est quoi ce système qui se dit démocratique, mais où les gens ne sont pas libres de s’exprimer, surtout quand ça n’arrange pas le chef?
    Quid alors de votre ancien farouche opposant reconverti en mangeur d’amiwo et de poulet, qui répète urbi et orbi qu’il est candidat à la candidature? pourquoi ne le faites-vous pas radier du parti (puisque son parti est un des deux que vous manipulez comme des jouets)?
    Monsieur le président, vous ne convainquez personne. Vous profitez de l’intouchabilité de votre fonction et instrumentalisez la police et la justice pour intimider vos interlocuteurs et leur imposer vos points de vue souvent incohérents ou empreints de mauvaise foi. Et ça vous donne l’impression d’être un rhétoricien hors pair. Mais, en réalité, vous savez bien que vous maîtrisez plus l’argument de la force que la force des arguments. C’est d’ailleurs pour cela que vous ne pardonnez pas à Eric Houndété de vous avoir déculotté le jour où vous avez tenté de le faire passer pour un menteur, alors que c’était vous qui mentiez. S’il ne vous avait pas tenu tête, vous auriez fait croire à l’opinion que c’était lui qui avait mal lu la loi, alors que la thèse que vous invoquiez n’y figurait pas. Voilà ce que nous avons comme président. Un gangster. Pauvre de nous!

  2. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Quand je vois la photo.de ce jeune homme.joufflu…il a la tête.de quelqu un.fait..pour être sous l ombre de quelqu un…
    Il ne peut exister.sous l aura des autres
    Et cela s appelle homme politique

    On est tombé très bas .deh

  3. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Les mots..et expressions..n ont plus leurs sens d antant…
    Chaque larbin..plaisantin… pourvu qu’il arrive à entuber.. quelques tondus..s autoproclamme.homme politique
    Or..donc.. ahomadegbe..apity.maga..ont été..les seuls hommes politiques de ce pays..et jusqu’à nouvel ordre
    La suite

    1. Avatar de Aziz le sultan
      Aziz le sultan

      Oui.. Ces trois hommes.. avaient pu..par leur carrisme..leur aura…leur habileté.. à se constituer..des bastions de fanatiques.. imprenables.
      Jeune.. même pas encore..ado.. moi le sultan aziz..j ai pu.observer..la main.mise de maga sur le nord

      1. Avatar de Aziz le sultan
        Aziz le sultan

        Alors donc..quand .je vois..tous ces jeunes immatures.. imposteurs..manipulateurs.de la misère..et de l indigence intellectuelle..des populations se dire.politiciens..franchement..j ai envie de sortir mon revolver

      2. Avatar de DJAOUGA Mamaïto
        DJAOUGA Mamaïto

        Vous vous dites professeur .au collège….leur carrisme…CHARISME
        animateur en centre aéré oui !

        1. Avatar de Aziz le sultan
          Aziz le sultan

          Djaouga…de nikki
          T inquiète..je ne suis pas.francais..donc..je peux faire des fautes
          C est pas.le peulh.le haoussa .le dendi.ni le bariba..que je maîtrise parfaitement

  4. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Il y a quelque chose que le Tyran de la Marina ignore. En politique une réforme réussie, seulement quand il y a l’adhésion de toute la classe politique.
    En truquant les élections pour avoir un parlement monocolore avec des députés moutons et faire passer des lois mécaniquement et parler de réforme, il se trompe largement.
    Dès qu’il sera affaibli tout va s’écrouler.
    Mais qu’il ne croit pas qu’il va rester dans l’ombre pour continuer de déstabiliser les régimes suivants.
    Lui seul, son compte sera réglé.

  5. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Un clé bé.. politique…
    C est un nouveau job..qui rapporte..et nourrit son homme

  6. Avatar de L'idiotducoin
    L’idiotducoin

    Talon a oublié que c’était à ce même jeu que cet « Home-monkey » de Bio Taré s’était livré en allant le rencontrer à Paris pour susciter sa candidature …
    il a juste commencé à faire prématurément ce qui se prépare dans les coulisses et c’est ce qui n’a pas plu à Talon est le fait de vendre la mèche.
    Celui dont atō de la maison suscite la candidature n’est personne d’autre que le dauphin-pion de Talon

  7. Avatar de Bazoum depuis les geôles de Zinder
    Bazoum depuis les geôles de Zinder

    Une puérilité déconcertante. A-t-il besoin de justifier ce “imogeage? La raison évoquée suffit-elle pour limoger un collaborateur? C’est leur cuisine interne qui m’intéresse personne. Ils n’ont qu’à régler leur problème entre eux.

    1. Avatar de ****
      ****

      De quoi se mele Bazoum? Ne doit il pas se preoccuper de sa situation?

  8. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Être griot..flatteur professionnel..en politique… ça existe aussi au Bénin

    1. Avatar de Aziz le sultan
      Aziz le sultan

      Les toleba.kassa..ont fait des émules..
      Quelques petites places de ministre…heeee hop..on se prend pour un homme politique incontournable….
      C est triste notre.classe d ambitieux . autoproclamé politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *