Électricité en Afrique: Siemens va améliorer l’approvisionnement de ce pays

L’Afrique, avec ses immenses défis en matière d’infrastructure énergétique, se trouve à un tournant crucial. De nombreux pays africains, y compris les plus riches font face à des difficultés persistantes en matière d’approvisionnement en électricité. Cela freine non seulement leur développement économique mais affecte également la qualité de vie de leurs habitants. L’expertise allemande, reconnue mondialement, semble être une solution prometteuse pour surmonter ces défis.

Le Nigeria et l’Allemagne viennent de signer l’initiative Présidentielle pour l’Énergie, visant à améliorer l’approvisionnement électrique au Nigeria. Cette signature a eu lieu à Dubaï, sous la supervision du Président nigérian Bola Tinubu et du Chancelier allemand Olaf Scholz. Cette initiative marque un pas en avant important dans la coopération bilatérale entre les deux pays.

Publicité

Siemens AG, géant de l’industrie énergétique, joue un rôle central dans ce projet. La société a déjà livré des équipements essentiels d’une valeur de plus de 63 millions d’euros au Nigeria, illustrant son engagement envers le projet. Ces équipements comprennent des sous-stations mobiles, des transformateurs et sont actuellement en cours d’installation à travers le Nigeria par la FGN Power Company.

L’importance de cette initiative a été soulignée par le président Tinubu lui-même. Depuis son entrée en fonction, il a plaidé pour la réalisation accélérée et l’expansion de cette initiative, qui a été un point central dans plusieurs discussions bilatérales avec le chancelier allemand. Ces discussions ont eu lieu lors de rencontres à New Delhi, Abuja et Berlin, démontrant l’engagement et l’importance accordés à ce projet.

Enfin, l’accord prévoit une modernisation et une expansion complètes du réseau de transmission électrique du Nigeria, avec la fourniture, la livraison et l’installation d’équipements fabriqués par Siemens. Un aspect crucial de cet accord est le transfert de technologie et la formation d’ingénieurs nigérians, assurant ainsi la durabilité et la maintenance du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *