Espace: un pays d’Afrique du Nord réalise un exploit avec l’aide de la Chine (VIDEO)

L’Agence spatiale égyptienne a célébré une avancée significative dans le domaine de l’exploration spatiale avec le lancement triomphant du satellite MisrSat-2 le 4 décembre. Cette réussite marque une étape majeure pour l’Egypte, étant le premier satellite de télédétection assemblé et testé en interne, une initiative jamais entreprise auparavant dans le pays ni même en Afrique. La particularité de cet exploit réside dans le processus complet de conception, d’assemblage, et de test qui a eu lieu sur le sol égyptien, avant le lancement effectif depuis la Chine.

Ce satellite revêt une importance cruciale pour l’Egypte, car il est spécifiquement conçu pour surveiller et évaluer les impacts des changements climatiques sur le territoire des pharaons. Ce développement marque un tournant majeur pour le pays, et démontre sa capacité croissante à s’engager pleinement dans la recherche spatiale et à utiliser des technologies avancées pour répondre à des enjeux environnementaux pressants.

Publicité

Le succès de l’assemblage du MisrSat-2 a été un accomplissement notoire pour l’Agence spatiale égyptienne. Non seulement le satellite a été entièrement assemblé sur place, mais il a également été soumis à des tests rigoureux avant son envoi en Chine pour le lancement. Cette réalisation témoigne également d’une collaboration fructueuse entre l’Egypte et la Chine.

Les ingénieurs égyptiens ont bénéficié de l’assistance d’experts chinois tout au long du processus. Cela a contribué à l’acquisition de connaissances et de compétences essentielles pour les projets spatiaux futurs. Forts de cette expérience, les ingénieurs égyptiens envisagent même de mettre en œuvre des composants satellites autonomes à l’avenir.

L’Egypte a également fait des investissements considérables dans l’infrastructure spatiale. La création d’une ville spatiale avec des unités d’assemblage et de test de satellites sur une vaste superficie de 123 hectares est une preuve tangible de l’engagement du pays envers l’exploration spatiale. Ce centre devient ainsi le premier du continent à posséder des capacités complètes d’assemblage, de test et d’intégration de satellites.

Publicité

Les étapes de conception du satellite MisrSat-2 ont été menées conjointement en Egypte et en Chine. Cependant, c’est au sein du Centre égyptien d’assemblage, de test et d’intégration des satellites que les modules du satellite ont été soigneusement assemblés, intégrés et testés. Cette réussite est une preuve tangible du savoir-faire technique acquis par l’Egypte dans le domaine spatial et ouvre ainsi la voie à de futures avancées dans le secteur de l’exploration spatiale sur le continent africain.

4 réponses

  1. Avatar de Goim
    Goim

    L essentiel c’est de l’utiliser pour surveiller les ennemis avec ce qui se passe à côté.

  2. Avatar de Kamal
    Kamal

    Non , il y a une grande différence entre les deux exploits , celui de L’égypte est ttrés important de point de vue technique et autonomie .

  3. Avatar de Joël ayitevi koffi
    Joël ayitevi koffi

    À part le Maroc comme un internaute l’a précisé ce n’est pas l’Égypte qui est le 1 er en Afrique à faire cet exploit vers l’espace voyons les Directeurs de publication
    Soyez précisé dans ce que vous dites
    Merci

  4. Avatar de brahim
    brahim

    Bonjour : je crois que c’est le Maroc le premier ça fait longtemps à l’aide de la France 🇲🇦🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *