Gaza: plus de 15,000 morts depuis le début de la riposte israélienne

La crise humanitaire dans la bande de Gaza a atteint des proportions tragiques. Selon les dernières informations du porte-parole du ministère de la Santé de Gaza, Ashraf al-Qudra, plus de 15.523 personnes ont été tuées et plus de 41.316 blessées depuis le début de l’escalade du conflit le 7 octobre. Ces chiffres alarmants soulignent l’ampleur de la souffrance dans l’enclave palestinienne.

Les équipes médicales de Gaza sont confrontées à des défis monumentaux. Ashraf al-Qudra rapporte que 291 membres du personnel médical ont été tués et de nombreux équipements médicaux, y compris des ambulances et des établissements de santé, ont été détruits. Cette situation limite gravement la capacité des équipes médicales à fournir des soins adéquats, exacerbant ainsi la crise humanitaire.

Publicité

La situation critique des soins médicaux dans la bande de Gaza est aggravée par le lent mécanisme d’envoi des blessés pour traitement à l’étranger. Selon al-Qudra, des dizaines de vies sont perdues quotidiennement en raison du manque de traitements nécessaires et des retards dans l’évacuation des blessés hors de Gaza.

Le 1er décembre, l’armée israélienne a accusé le Hamas de violation de la trêve, annonçant la reprise des hostilités dans la bande de Gaza. Cette décision a été prise suite à une attaque lancée par le Hamas le 7 octobre, qui incluait des massacres et la prise en otage de civils. L’Autorité palestinienne a attribué la responsabilité de la relance des hostilités aux États-Unis.

L’actuelle flambée de violence a débuté après une attaque du Hamas en réaction aux actions israéliennes contre la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem. En réponse, Israël a imposé un siège complet de la bande de Gaza et a intensifié les frappes militaires, touchant également certaines régions du Liban et de la Syrie. Des affrontements ont également eu lieu en Cisjordanie.

Publicité

Cette escalade de violence a des répercussions profondes dans toute la région du Moyen-Orient. Les actions des deux côtés ont entraîné des pertes humaines considérables et exacerbé les tensions dans une région déjà instable. La complexité du conflit et l’implication de divers acteurs régionaux et internationaux rendent la recherche d’une solution pacifique encore plus difficile.

Une réponse

  1. Avatar de THe Atlantean
    THe Atlantean

    D’une manière délibérée l’Israel avait ignoré l’avertissement que le Hamas était entrain de lancer une operation meurtrière contre l’état hébreu. Tous les grands bonnets Israéliens étaient au courant de” l’opération Jericho” et tous les details élaborés dans cette opération. Les hauts gradés (IDF) Israéliens avaient baissé les bras qualifiant “l’opération Jericho” très ambigue pour les le Hamas d’être un succès. Et plus d’un an les 40 pages de ce document a été ignoré jusqu’à son exécution le 7 Octobre 2023. Et pendant tout ce temps Benjamin Netanyahu état à la poursuite de changer la constitution en voulant la diluer, car ce dernier est coupable et pour éviter la prison, il a laissé choir la sécurité du pays. Presque toutes les guerres avec l’Israel ont été déclenchées durant la célébration de « YumKipur ». Et l’état hébreu devrait être sur le “qui vive” durant cette période. Hélas! aucune leçon n’a été assimilée durant toutes les dernières guerres . Comme résultat, le Hamas a accompli sa masse de destruction barbare en Israel., et maintenant l’Israel poursuit lui aussi sa masse de destruction barbare au Gaza en poursuivant le Hamas jusqu’à la porte de l’enfer, je dis la porte de l’enfer car les palestiniens ne savent point dans quelle direction marcher. Et l’Israel est à la poursuite de détruire tout le Gaza.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *