,

Guerre de succession à Talon au Bénin : « C’est légitime », selon Wilfried Houngbédji,

Sauf cataclysme, le président Patrice Talon, en fin de mandat ne se présenterait pas en 2026.  A moins de 3 ans de cette échéance qui s’annonce très palpitante, il s’observe la guerre de succession au président de la République au sein des partis dits de la mouvance présidentielle.

Sur le terrain, certains potentiels candidats inavoués, multiplient les rencontres secrètes sans pour autant attendre que la compétition ne soit ouverte au sein de leur formation politique. Reçu sur une chaine de télévision togolaise, Wilfried Léandre Houngbédji, le secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement, ne redoute aucunement cette guerre de succession. Bien au contraire, « c’est légitime partout », a-t-il fait savoir.« Quand un pouvoir est en place, vers la fin, surtout lorsque le président en exercice ne se présente pas, c’est légitime qu’il y ait des ambitions », reconnait le porte-parole du gouvernement.  

Publicité

Pour le gouvernement, il revient donc aux partis qui soutiennent les actions du Chef de l’Etat de mettre les balises nécessaires afin de contrôler et de canaliser les ambitions de ceux qui se porteraient candidats pour la présidentielle de 2026. « Après, il faudra faire des arbitrages nécessaires et que les uns et les autres sachent raison gardée et que celui qui l’emporte in fine, lorsque l’arbitrage est fait, soit celui derrière qui tout le monde se range », préconise Wilfried Léandre Houngbédji.

Si cette ambition de briguer la magistrature suprême semble être légitime selon le porte-parole du gouvernement, il n’en demeure pas moins que « les successibles possibles » dont les dossiers ne seraient pas pris en compte respectent la décision de leur parti. « Que les mécontents du moment pensent à préserver les intérêts du pays mais aussi à faire gagner leur équipe », conseille d’ores et déjà le secrétaire général adjoint du gouvernement. A l’entendre, ce qui importe, « c’est plus le pays que les individus ; c’est plus le pays que les partis qui soutiennent le président Patrice Talon ».

Le Bénin étant mis sur orbite grâces aux réformes, il urge donc de faire en sorte que cette aventure soit prolongée et que les acquis perdurent dans le temps « pour impacter davantage la vie des citoyens au quotidien », Wilfried Léandre Houngbédji. A la question de savoir celui qui succèdera à Patrice Talon, le porte-parole du gouvernement pense que « toutes les béninoises et tous les béninois qui, en 2026, auront au moins 40 ans au jour du dépôt de leur candidature et au plus 70 ans, tous ceux-là sont des successibles possibles du président Patrice Talon ». « Donc je ne peux pas vous dire, dans le lot de ces centaines de milliers de béninois, qui serait le successeur du président Patrice Talon », conclut Wilfried Léandre Houngbédji.  

5 réponses

  1. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    La seule personne à même d’assurer la pérennité du pouvoir d’Etat après le compétiteur né est à n’en point douter OB.
    Il revient aux partis du président de l’adouber et le KO est assuré. Un coup KO.
    Les petits prétentieux qui s’agitent dans l’ombre doivent se conformer aux désirs et aspirations du peuple souverain pour une continuité dans la fidélité, le progrès et le développement de ce pays que nous aimons tous.
    Comprenez que je ne suscite aucune candidature. Elle s’impose d’elle-même.
    Je passais
    Le Plombier universitaire

  2. Avatar de Fall Sonkho
    Fall Sonkho

    .« Quand un pouvoir est en place, vers la fin, surtout lorsque le président en exercice ne se présente pas, c’est légitime qu’il y ait des ambitions »
    Les premières prochaines candidatures par odre de chance de gagner au 1er tour
    1- Jojolabanane
    2-Sonagnon
    3- (@ @)
    4- Ronsard
    5- Ahéhénou
    6- Aziz
    7 -Dr Doss
    8- Paysan
    9- Napoléon

    1. Avatar de Agbondoté
      Agbondoté

      Et Joeleplombier???Il est fatigué de déboucher les robinets des universités de Boukoumbé, Parakou, Tindji…
      Faites une campagne pour lui

    2. Avatar de Sonagnon
      Sonagnon

      Donnez moi le Bénin, en 3 ans je le mets sur l’orbite du développement !!!

      Je ne mettrai aucun expatrié à la tête des entreprises stratégiques du pays, il faut faire la promotion des cadre béninois. Des expatriés peuvent occuper des postes techniques, c’est possible.
      Et évidemment je ne serai associé dans aucune affaire pour concurrencer les opérateurs économiques nationaux comme étrangers qui créent la richesse.

      Nous vivons actuellement une révolution numérique et la digitalisation apporte presque toutes les réponses. Il est donc incompréhensible que la corruption endémique soit encore à l’ordre du jour dans un pays au 21 ème siècle.

      Soit c’est par manque de compétence ou une volonté d’entretenir le mal qui explique sa persistence.

      Les réformettes que vantent les rupturiens sont largement en deça de ce qu’il faut pour faire décoller le Bénin.
      Syngapour, Corée du Sud, le Vietnam pour s’inspirer de leur essor économique.Quelques pays de l’Europe du Nord pour leur organisation politique et social, voilà les rêves qu’il faut avoir.
      Un petit corrompu et incompétent qui utilise le pouvoir pour remplir ses poches et veut passer la main à son associé, il va passer sur nos cadavres avant d’y arriver.

      1. Avatar de Joeleplombier
        Joeleplombier

        Parlons de cadavre. Comme tu es une personne insignifiante ; on te sacrifiera au Tolègba de Godomey.
        Qui se souciera de toi ??? Personne. Vous racontez n’importe quoi sur les réseaux sociaux bandes d’idiots. Juste pour créer la sensation et l’intérêt des internautes. C’est quoi ta vie ?? Ta pauvre vie contrairement aux intérêts fondamentaux de ce pays. Vraiment !!!!
        Le Plombier universitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *