Israël investit un montant astronomique dans une usine de puces d’Intel

Le gouvernement israélien a récemment approuvé une subvention colossale de 3,2 milliards de dollars destinée à la construction d’une usine de puces de 25 milliards de dollars par Intel, une décision qui marquera un jalon dans l’histoire économique du pays. Cette annonce survient dans un contexte tendu, alors qu’Israël est impliqué dans des conflits persistants depuis une attaque survenue en octobre dernier.

Cette décision majeure représente non seulement un soutien substantiel d’une grande entreprise américaine, mais également un geste significatif de la part du gouvernement israélien, notamment à un moment où les pressions internationales sur le pays sont élevées pour limiter les dommages civils en période de conflit.

Publicité

L’action d’Intel a immédiatement réagi positivement à cette nouvelle, avec une augmentation de 2,73 % de ses actions à 49,28 dollars sur le Nasdaq. Ce financement s’inscrit dans le plan d’expansion de leur site de Kiryat Gat, déjà doté d’une usine de puces, situé à 42 km de la bande de Gaza. Intel a souligné que cette expansion s’aligne avec leurs efforts mondiaux pour renforcer une chaîne d’approvisionnement plus résistante, en conjonction avec des investissements en cours et prévus en Europe et aux États-Unis.

La direction d’Intel, sous Pat Gelsinger, a consacré d’énormes investissements pour regagner son leadership dans la fabrication de puces, rivalisant avec des concurrents tels qu’AMD, Nvidia et Samsung. Cette usine israélienne représente le dernier investissement massif de la société dans cette quête de domination.

L’annonce a été saluée par Daniel Benatar, vice-président d’Intel, comme un moyen de maintenir Israël en tant que centre mondial de technologie et de talent dans le secteur des semi-conducteurs. Ce nouvel investissement s’ajoute aux 2 milliards de dollars de subventions antérieures qu’Intel avait déjà reçus pour d’autres installations dans le pays. Le processus de négociation pour cette subvention conséquente a pris des mois, nécessitant une analyse approfondie pour garantir ses avantages économiques et fiscaux pour Israël.

Publicité

La décision du gouvernement israélien d’attribuer une subvention permettra à Intel de bénéficier d’un taux d’imposition sur les sociétés de 7,5 %, au lieu du taux précédent de 5 %, ce qui représente une incitation financière substantielle. Outre la subvention, Intel s’est engagé à acheter pour 60 milliards de shekels de biens et de services auprès de fournisseurs israéliens au cours de la prochaine décennie, tout en prévoyant la création de milliers d’emplois grâce à cette nouvelle installation.

Implantée en Israël depuis 1974, Intel exploite actuellement quatre sites de développement et de production dans le pays, employant directement près de 12 000 personnes et indirectement 42 000 autres. Les exportations d’Intel représentent environ 5,5 % du total des exportations de haute technologie en Israël, mettant en lumière l’importance économique de cette entreprise pour le pays. Des innovations significatives telles que la puce Centrino, facilitant l’utilisation du WiFi, et les processeurs Core ont vu le jour dans ces installations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *