La Chine lance une ferme verticale géante ayant des dizaines de niveaux

La révolution de l’agriculture semble s’amorcer avec l’émergence de la première ferme verticale à 20 niveaux au monde, récemment inaugurée en Chine. Ce projet novateur, géré intégralement par des robots et une intelligence artificielle, ouvre de nouvelles perspectives quant à notre capacité à nourrir une population mondiale grandissante. Face aux défis croissants de la disponibilité des terres et de l’eau, cette initiative se présente comme une réponse prometteuse à l’équation de la sécurité alimentaire.

Cette ferme verticale représente une prouesse technologique et une avancée majeure dans le domaine de l’agriculture. En permettant jusqu’à dix récoltes de légumes par an, elle transcende les limites des méthodes traditionnelles de culture, offrant ainsi une réponse concrète à la nécessité croissante de nourrir une population mondiale en constante expansion.

Publicité

L’ampleur des enjeux alimentaires actuels est indéniable, et cette ferme verticale vient offrir une solution prometteuse à ces défis. Alors que l’industrialisation de l’agriculture a considérablement augmenté les rendements, ses limitations deviennent de plus en plus évidentes face à une demande croissante. La solution innovante des fermes verticales semble être une réponse adaptée à cette problématique.

La singularité de cette ferme réside dans son fonctionnement entièrement automatisé. L’Institut d’agriculture urbaine (IUA) de l’Académie chinoise des sciences agricoles (CAAS) a su repousser les frontières de l’agriculture traditionnelle en confiant l’ensemble des opérations à des robots. Ces derniers parviennent à cultiver des salades en un temps record de 35 jours, exploitant avec précision les ressources à disposition.

L’aspect technologique de cette ferme verticale ne se limite pas à son automatisation. L’intelligence artificielle qui la pilote repose sur une base de données élaborée, permettant d’apporter les nutriments et un spectre lumineux spécifique à chaque étape de croissance des plantes. Cette approche méticuleuse et personnalisée garantit des résultats probants, comme l’ont souligné les chercheurs impliqués dans le projet.

Publicité

La perspective offerte par cette ferme verticale va au-delà de la simple réduction de la surface de culture et de la consommation d’eau. Elle ouvre la voie à une nouvelle ère de l’agriculture, offrant la possibilité d’accélérer la sélection des cultures et de maximiser les rendements. L’adaptation de cette technologie à grande échelle pourrait révolutionner la manière dont nous produisons et consommons nos denrées alimentaires.

L’impact potentiel de cette avancée technologique dans le domaine agricole est colossal. Actuellement en négociation pour la commercialisation de cette technologie, l’Institut d’agriculture urbaine explore les opportunités pour étendre cette innovation à d’autres régions du globe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *