La fortune de ce milliardaire africain a augmenté de près d’un demi milliard $

L’ascension financière d’Aliko Dangote, le milliardaire nigérian et magnat des affaires, ne cesse de captiver l’attention du monde économique. Sa récente augmentation de richesse, évaluée à 400 millions de dollars en décembre, est attribuée à la croissance de ses actifs industriels diversifiés. Cette hausse substantielle a consolidé sa position de l’homme le plus riche d’Afrique, démontrant sa persévérance et sa gestion avisée de ses entreprises.

Sa valeur nette, qui a grimpé de 15,8 milliards de dollars à 16,2 milliards de dollars en décembre, a contribué à atténuer ses pertes de richesse enregistrées depuis le début de l’année. Aujourd’hui, ses pertes se chiffrent à 2,49 milliards de dollars, une amélioration par rapport aux 2,89 milliards de dollars initialement enregistrés. Cette évolution récente lui a permis de hisser son rang à la 112e place parmi les personnes les plus riches du monde.

Publicité

Le pilier de la richesse d’Aliko Dangote réside dans sa participation prédominante de 86 % dans Dangote Cement, le plus grand producteur de ciment en Afrique. Cette société, avec une capacité de production annuelle de 55 millions de tonnes, représente la pièce maîtresse de Dangote Industries Limited, le conglomérat manufacturier le plus diversifié du continent. La capitalisation boursière de 5,45 billions de nairas (6,8 milliards de dollars) à la bourse nigériane reflète la solide performance de cette entreprise.

Au-delà du ciment, la valeur marchande de sa participation dans Dangote Cement est estimée à 6,28 milliards de dollars. Il détient également une part substantielle de 5,15 milliards de dollars dans Dangote Fertilizer, une usine de pointe capable de produire jusqu’à 2,8 millions de tonnes d’urée par an. Ces investissements stratégiques témoignent de sa vision à long terme pour diversifier ses actifs et consolider sa position financière.

Cependant, la raffinerie de pétrole de Dangote, estimée à 20 milliards de dollars, pourrait révolutionner davantage son portefeuille. Cette raffinerie, la plus grande d’Afrique subsaharienne, se situe à Lekki, au Nigeria, et vise un revenu annuel prévu de 27 milliards de dollars à pleine capacité. Concentrée initialement sur la production de diesel, de carburant d’aviation et de gaz, elle envisage également la production d’essence à l’avenir, consolidant ainsi davantage la position de Dangote dans le secteur énergétique africain.

Publicité

Aliko Dangote incarne l’esprit entrepreneurial et l’ingéniosité qui ont un impact significatif sur l’économie africaine. Sa stratégie diversifiée et ses investissements ambitieux dans des secteurs clés tels que le ciment, les engrais et l’énergie reflètent son engagement envers le développement économique du continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *