La France réalise un record dans ce domaine après des difficultés

La période hivernale est synonyme de grande consommation d’énergie dans les ménages. Dans des zones comme l’Europe, la disponibilité de l’énergie est une nécessité vitale, car les températures chutent drastiquement. Au sein de l’Europe, la France fait partie des plus gros consommateurs d’énergie. Alors que 2023 tire vers sa fin, la France a réalisé un incroyable tour de force en une seule journée.

En effet, ce vendredi 22 décembre, le pays européen a officiellement exporté 18.680 mégawatts d’électricité vers des pays comme l’Allemagne, le Benelux, l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni et la Suisse. Cette production est tout simplement un record pour l’Hexagone. Il faut remonter à l’année 2019 pour retrouver trace d’un tel exploit. En février 2023, la France avait exporté 17.415 mégawatts en une seule journée. Cette année a été faste pour l’Hexagone dans le secteur énergétique.

Publicité

En outre, Paris est redevenue une nation exportatrice d’électricité depuis janvier 2023. Il faut saluer cette prouesse de la France qui, on peut le dire, revient de loin. En 2022, face à la demande accrue en électricité, l’Hexagone s’était retrouvé contraint d’importer une grande quantité de courant. Le 12 décembre 2022, les premières autorités avaient importé 15 GW d’électricité pour répondre aux besoins des français. Sur l’ensemble de l’année 2022, la France a acheté près de 16,5 TWh d’électricité. Jamais la France n’avait importé une si grande quantité de courant depuis 42 ans.

Le vendredi 22 décembre, le pays européen a redéfini son statut. En effet, la France est passée de pays importateur à pays exportateur d’électricité en l’espace d’un an. De l’avis de nombreux experts, plusieurs paramètres peuvent expliquer ce rebond de la France. Ces dernières semaines, le pays a connu des températures particulièrement douces, ce qui a favorisé une baisse de la consommation de courant.

Par conséquent, la France disposait d’assez de réserves pour prétendre exporter le surplus. L’Hexagone a aussi pu compter sur son parc nucléaire pour produire une quantité phénoménale d’électricité. En Europe, la France fait figure de référence en termes de mix énergétique. En plus du nucléaire, on constate que le secteur éolien français tourne à plein régime.

Publicité

Le jeudi 21 décembre, la production de courant à partir du parc éolien a dépassé les 17.000 MW. Le déclenchement du conflit russo-ukrainien a provoqué un bouleversement sur le marché mondial de l’énergie. De nombreux pays européens qui dépendaient du pétrole et du gaz russe se sont tournés vers de nouveaux partenaires. Certains comme la France ont accéléré leur processus de diversification de l’offre énergétique. On imagine que Paris va prendre d’autres dispositions en 2024 afin de renforcer son mix énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires