Pétrole au Maghreb : un pays lance de nouveaux projets d’exploitation

La zone de l’Afrique du Nord et particulièrement celle du Maghreb regorge d’inestimables ressources naturelles. Il y a quelques années de cela, la Libye produisait une quantité phénoménale de pétrole. Le pays était un mastodonte mondial dans la production d’or noir. Cependant, suite à la chute du régime de Mouammar Kadhafi, la Libye a basculé dans une grave crise sécuritaire et socio-politique. Dès lors, la production de brut au niveau national a pris un sérieux coup.

Diverses bandes armées se livrent une féroce concurrence depuis 2011 pour avoir accès au contrôle des puits de pétrole. La Libye panse bien que mal ses plaies et a entamé son processus de reconstruction sous la houlette de nouveaux acteurs. L’État central compte exploiter la première richesse du pays pour relancer l’économie nationale.

Publicité

Au cours de cette année 2023, la Libye a réussi à stabiliser sa production de pétrole à 1,2 million barils par jour. Ce samedi 23 décembre, la compagnie nationale de pétrole libyen, à travers une de ses filiales, Waha Oil Company a annoncé des projets qui vont booster le secteur pétrolier de la nation maghrébine.

En fonction du stock de pétrole brut, les spécialistes parlent de « zones de concession ». C’est ainsi que Waha Oil Company a notifié le lancement des activités de prospection pétrolière dans la « zone de concession 31 » à travers le forage du puits d’exploration T1-31. Cette zone est réputée pour contenir d’importantes réserves de pétrole. La réalisation de l’infrastructure a été rendue possible grâce à une franche collaboration avec des mastodontes du secteur tels que TotalEnergies et ConocoPhillips.

D’après les sources émanant de Waha Oil Company, ce projet va rapporter une réelle plus-value. En plus du pétrole, le site sera en mesure de livrer une bonne quantité de gaz. Avec le déclenchement du conflit russo-ukrainien, le prix des hydrocarbures s’est envolé sur le marché international.

Publicité

Les pays producteurs en ont profité pour engranger d’importants bénéfices. La Libye est dans cette démarche de renflouer ses caisses grâce à son or noir. La guerre en Ukraine a contraint plusieurs pays du vieux continent à se tourner vers de nouveaux marchés pour s’approvisionner en hydrocarbures.

Les pays d’Afrique du Nord se sont imposés comme de véritables alternatives et l’Europe accourt dans cette zone pour signer des contrats d’approvisionnements. Des pays maghrébins comme l’Algérie, le Maroc et la Libye peuvent clairement tirer leur épingle du jeu et s’ouvrir de nouvelles perspectives. La Libye est entrain de retrouver sa stabilité sécuritaire et grâce aux projets économiques qui furent lancés, le pays va pouvoir se donner les moyens d’écrire un nouveau chapitre de son développement.

5 réponses

  1. Avatar de aghioul
    aghioul

    Du vent du vent elle a fait quoi la loubia de son pétrole

    1. Avatar de TAYCIR MOKBEL
      TAYCIR MOKBEL

      TU N,EST QU,UN GHIOUL

  2. Avatar de Benosman
    Benosman

    L algerie et la lybie ,mais la zriba morocco n a rien avoir avec avec le petrole et le gaz. On dirai que la zriba vous graisse bien la patte . Wallah a lire les articles de la nouvelle tribune que la zriba innonde l europe de petrole ,de gaz,en plus l hydrogene.du n importe quoi. Vous de vrais niques de la tete.

    1. Avatar de Moh
      Moh

      Tu dois retourner à l’école pour bien formuler des phares

    2. Avatar de Lion
      Lion

      Allah yakalsaq ala kad naytak,goul amine,ya lkahoui…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *