Pétrole: ce milliardaire obtient la prolongation de son permis d’exploration en Ouganda

L’homme d’affaires émérite et milliardaire nigérian, Arthur Eze, président de la société d’exploration et de production pétrolière Oranto Petroleum Limited, a récemment obtenu une prolongation de deux ans pour le permis d’exploration dans les zones de Ngassa Deep et Ngassa Shallow en Ouganda. Cette annonce, intervenue le 22 décembre dernier, ouvre de nouvelles perspectives pour l’expansion des activités pétrolières dans cette région d’Afrique.

En 1991, Arthur Eze a fondé Oranto Petroleum Limited, une société énergétique indépendante qui est rapidement devenue l’une des plus importantes entreprises du secteur en Afrique. Cette société, en partenariat avec Atlas Petroleum, détient une place prépondérante dans le domaine de l’exploration et de la production pétrolière sur le continent, notamment en termes de superficie couverte.

Publicité

L’extension de ce permis octroyé à Oranto Petroleum en Ouganda revêt une importance capitale. Elle autorise la réalisation de forages supplémentaires, notamment un puits d’exploration et un puits d’évaluation, tout en étant tributaire des résultats obtenus lors du forage initial. Cette prolongation vient à la suite de la fin des licences d’exploration pour les zones de Ngassa Shallow et Deep Play en octobre, laissant planer le doute quant à leur renouvellement.

La décision du gouvernement ougandais de prolonger ce permis témoigne de la confiance accordée à Oranto Petroleum et à son président, Arthur Eze. Dans un contexte où des interrogations subsistaient quant aux fonds nécessaires pour poursuivre les explorations, cette prolongation apporte un nouvel élan aux activités de la société.

Dans un communiqué de presse, le prince Arthur Eze a exprimé sa gratitude envers les autorités ougandaises, soulignant l’importance cruciale de cette extension pour l’augmentation potentielle des volumes de pétrole en Ouganda. Il a également réaffirmé l’engagement de sa société à respecter les délais impartis pour mener à bien le programme d’exploration.

Publicité

Cette prolongation s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par l’Ouganda pour accroître ses réserves de pétrole récupérable, actuellement évaluées à 1,4 milliard de barils. Les conditions de cette extension comprennent un accord de partage de production, des redevances, des coûts de récupération et un partage des bénéfices, démontrant ainsi l’engagement mutuel entre Oranto Petroleum et le gouvernement ougandais.

Le bloc Ngassa, situé dans le district de Hoima, constitue un enjeu majeur dans cette expansion pétrolière. Oranto, en collaboration avec Atlas Petroleum, continue ainsi de jouer un rôle essentiel dans le développement de l’industrie pétrolière en Afrique, tout en contribuant à l’économie et à la croissance durable de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *