Sénégal : un des poids lourds pourrait ne pas participer à la présidentielle de 2024

L’élection présidentielle de 2024 approche à grands pas au Sénégal. Les différents candidats mettent les bouchées doubles pour être au rendez-vous. De l’avis de nombreux experts, le scrutin présidentiel de février s’annonce être l’un des plus indécis de l’histoire au vu des forces en présence. En effet, ils sont plusieurs challengers à prétendre au fauteuil présidentiel.

Parmi les favoris, on peut citer Idrissa Seck, Amadou Ba, le candidat de la majorité présidentielle, probablement Karim Wade et Khalifa Sall. Ce dernier, après avoir raté le rendez-vous de 2019, a débuté tambour battant sa campagne de parrainage. Le leader de Taxawu Senegaal a de solides arguments à faire valoir. Cependant, une récente décision de justice pourrait mettre un frein aux ambitions de l’ancien maire de Dakar.

Publicité

En outre, Barthélémy Dias, l’actuel maire de Dakar et soutien affiché de Khalifa Sall, est confronté à des démêlés avec la justice. Dias est cité dans la sombre affaire de l’assassinat de Ndiaga Diouf en 2011. La Cour d’Appel avait condamné Barthélémy Dias dans ce dossier, il y a quelques semaines. Ce samedi 23 décembre, la Cour suprême du Sénégal a confirmé la sentence prononcée par la Cour d’appel. Cette nouvelle tombe au pire des moments pour Khalifa Sall.

Barthélémy Dias est un potentiel parrain de Khalifa Sall. Cependant, les textes du pays de la Teranga sont très clairs. Les personnalités qui font frapper par des décisions de justice ne peuvent pas prétendre participer à des échéances électorales ou soutenir de tierces personnes. À l’état actuel des choses, si Khalifa Sall obtient le parrainage de Barthélémy Dias, il sera purement et simplement déclaré inéligible à la présidentielle.

D’un autre côté, Barthélémy Dias représente un poids lourd sur la scène politique. Khalifa Sall est donc confronté à un dilemme. Soit, il prend le risque d’être parrainé par Barthélémy Dias avec tous les risques qui vont s’ensuivre, soit il sécurise sa candidature en se passant du soutien du Maire de Dakar. La balle est dans son camp.

Une réponse

  1. Avatar de DIENG Samanta
    DIENG Samanta

    La candidature de Sonko » est validée ! Il sera élu Président sans probleme car il est le plus faut des candidats, un « violeurre » de masseuses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *