Apple: ce nouveau produit phare pourrait être lancé en 2028

Bien malin celui qui saura déchiffrer les virages et les méandres pris par la voiture Apple au cours de la dernière décennie. Le projet Titan, initialement ambitieux, semble désormais prendre un tournant significatif. Les dernières informations suggèrent que la firme à la pomme aurait revu à la baisse ses ambitions pour le projet Titan, envisageant maintenant un lancement au plus tôt en 2028. Ce délai, repoussant de deux ans une projection précédente, soulève des questions sur la nature du produit final.

Selon les révélations de Mark Gurman, spécialiste des actualités Apple, le constructeur américain effectuerait un nouveau pivot stratégique, cette fois-ci avec une ambition revue à la baisse. Initialement conçu comme un véhicule complètement autonome de niveau 5, capable de se passer de volant et de pédales, le projet a connu plusieurs ajustements au fil des ans.

Publicité

Actuellement, il semblerait que la voiture soit positionnée au niveau 2+, nécessitant une attention constante du conducteur sur la route, à la manière des fonctions Autopilot chez Tesla. Cette réduction des ambitions internes du projet Titan pourrait être interprétée comme un test de la volonté réelle d’Apple de pénétrer le marché automobile avec sa propre voiture.

Si la société ne parvient pas à produire un modèle électrique de niveau 2+, il est suggéré que la direction pourrait remettre en question l’existence même du projet. Une telle décision soulèverait des interrogations sur la capacité d’Apple à rivaliser avec des concurrents qui ont réussi à introduire des véhicules électriques sur le marché avec moins de péripéties.

En coulisses, des sources révèlent qu’Apple aurait entamé des pourparlers avec plusieurs partenaires européens pour la construction de cette voiture. Cette collaboration pourrait être cruciale pour le succès du projet, mais cela soulève également des questions sur la capacité d’Apple à maintenir le contrôle de sa vision dans un secteur aussi complexe et compétitif. La recherche de partenariats stratégiques semble être un signe de la volonté d’Apple de tirer parti des compétences spécialisées disponibles.

Publicité

Au-delà du lancement, la société espère mettre à jour le système d’exploitation du véhicule pour prendre en charge le niveau 4 d’autonomie. Cependant, ces espoirs dépendent de la réussite du lancement initial de la voiture, et il reste à voir si Apple pourra respecter le calendrier envisagé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *