Aquellum: cette ville futuriste dévoilée dans ce pays arabe

En Arabie Saoudite, les projets de construction vont bon train. Il y a quelques années, le Royaume annonçait la création à venir d’un premier projet futuriste : The Line. Une ville latérale, longue de 170 kilomètres, pour 200 mètres de large. Une ville que le gouvernement souhaitait éco-responsable et durable. L’idée ? Faire de ce projet, la première ville au monde, sans voiture, où tous les services nécessaires et vitaux pour le quotidien seraient accessibles en l’espace de 5 minutes de marche.

Un projet qui s’inscrit dans le cadre d’un programme encore plus vaste. Celui de Neom. Ce dernier sera aussi fait de Sindalah, un complexe d’îles artificielles très luxueuses, d’Oxagon, qui est sera une ville flottante ainsi que de Trojena, une station de ski en plein désert et enfin… D’Aquellum. Il s’agit d’une ville moderne et connectée, qui sera uniquement accessible via un tunnel qui traversera la montagne sous laquelle elle sera cachée.

Publicité

Aquellum, une ville sous la montagne

À Aquellum, le gouvernement saoudien espère y construire des appartements, mais surtout, de luxueux hôtels ainsi que des centres commerciaux et autres pôles pour s’amuser et souffler en plein air. Tout le monde ne pourra pas y accéder. En effet, pour s’y rendre, il faudra prendre un bateau depuis la toute première marina flottante au monde, qui vous permettra de traverser le fameux tunnel sous la montagne.

Annoncé sur les bords de la mer Rouge, le projet Neom est un projet de mégalopole qui permettra aux entreprises du secteur d’embrasser les dernières technologies (écologiques, architecturales ou en matière de transports). Un projet que les décideurs estiment d’ailleurs à 500 milliards de dollars, ce qui en ferait l’un des plus onéreux, si ce n’est le plus onéreux de l’Histoire moderne.

L’Arabie Saoudite s’ouvre au monde et attire

Un projet qui confirme aussi l’envie de l’Arabie Saoudite, de s’ouvrir au monde qui l’entoure. Longtemps présenté comme un pays refermé sur lui-même, le Royaume a vocation à attirer. Les projets, tous validés par Mohammed ben Salmane, prince héritier et dirigeant de l’Arabie Saoudite, tendent ainsi à le démontrer. Car outre ces constructions, le pays attire désormais de nombreux sportifs, de plus en plus de touristes et d’entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *