,

Bénin : Le Fâ recommande de chérir les femmes

Après l’interprétation sommaire du signe « Sa Aklan » dans la soirée du 10 janvier dernier à Ouidah, celle approfondie et détaillée du signe révélé par le Tofâ 2024 a été rendue publique ce dimanche 14 janvier. Le Professeur Mahugnon Kakpo, président du Comité des Rites Vodun du Bénin a dévoilé ce que renseigne cette consultation de l’oracle pour cette année qui vient de débuter.

A la maison de la Culture de Ouidah ce dimanche, plusieurs dizaines de Bokônon ont répondu présent lors de l’interprétation approfondie du Tofâ de cette année. On retiendra essentiellement de ces explications que, la femme doit bénéficier d’une attention particulière au cours de l’année. Cette attention doit être adressée tant aux mères, aux filles, aux sœurs, qu’aux épouses, selon l’interprétation de signe révélé par l’oracle au soir de ce 10 janvier. Le signe annonce également que la souffrance rencontrée par la population béninoise depuis quelques années connaîtra bientôt une fin. L’oracle n’a pas manqué d’annoncer que, des biens appartenant au Bénin qui sont détenus à l’extérieur doivent être rapatriés.

Publicité

Plusieurs divinités seront implorées…

Le phénomène de trahison sera assez présent au cours de 2024, selon les prédictions de l’oracle. D’autres annonces négatives ont été faites par le Tofâ. Il s’agit des risques de décès, de tueries, de noyades. «  Pour éviter un tôt élevé de mortalité infantile, il faut renforcer le plateau technique au niveau de nos maternités. Les rituels conséquents doivent être exécutés pour éviter les catastrophes de ce genre », a confié le Professeur Mahugnon Kakpo président du Comité des Rites Vodun du Bénin. Enfin, toujours selon annonces qui ont été faites par les dizaines de Bokônon, certaines divinités doivent être implorées pour conjurer les mauvais sorts que contient ce signe. Mahugnon Kakpo a évoqué entre autres divinités : Lègba, Dan, Oro, Tohior, Minon Nan, Ahohö, Hevioxo, Ogou, Loko.

Les polémiques autour du Fâ

Rappelons que, l’interprétation sommaire qui a été faite avait suscité une vague de critiques au sein de l’opinion publique. Les internautes ont tôt fait d’assimiler cette interprétation à de la politique. Le professeur Mahugnon Kakpo, président du Comité des Rites Vodun du Bénin est monté au créneau pour se prononcer sur ce sujet. « Ce n’est pas le Bokonon qui parle, c’est le Fa qui parle. Et c’est quelqu’un qui a commandé la consultation. Lorsque vous allez faire une consultation, le Fa vous parle. La consultation du ToFâ est commandée par le président de la République. Donc le Fa parle au président par rapport au pays », avait clarifié le député béninois. L’autre polémique qui aura entouré ce Tofa 2024 est l’absence du professeur David Koffi Aza. Ce dernier aurait été écarté selon l’opinion publique.

3 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Le Fâ menteur!
    Je n’irai pas attendre l’ordre du Fâ pour chérir la femme.. Ce Fâ menteur est en retour de mille ans pour ses prédictions. Rigolo!

    1. Avatar de The Atlantean
      The Atlantean

      Liree… retard

  2. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    A t on besoin..du fa..pour chérir les femmes
    Des banalités..pour des I duits..quoi
    Que ce fa… nous dise.. comment..nous allons faire bounga bounga…tant qu on y est..
    Franchement..on cretinise..les béninois.. tous les jours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *