,

Bénin : renforcement des capacités de la Police et des douanes béninoises

Dans le cadre du Projet COLIBRI pour l’Afrique, l’Organisation Mondiale des Douanes et l’Union européenne renforcent les capacités de la Police, de l’aviation Civile et des Douanes Béninoises, en matière de contrôle de l’aviation générale. Ceci à travers une formation de cinq jours qui a été lancée le 29 janvier 2024, dans la salle de conférence des Douanes du Bénin à Cotonou par le Colonel des Douanes Idrissou Imorou, représentant la Directrice Générale des Douanes Béninoises.

Le projet COLIBRI pour l’Afrique qui est à sa deuxième phase vise à renforcer la coopération transfrontalière et la lutte contre les organismes criminels, à travers des opérations de détection des tendances, des itinéraires et des modes opératoires. Il concourt également à la saisie des marchandises illicites et à l’identification des activités illégales perpétrées au moyen de l’aviation générale. Répondant aux objectifs de la Gestion Coordonnée des Frontières (Gcf) de l’Organisation Mondiale des Douanes, le projet COLIBRI se concentrait jusque-là sur l’Amérique Latine, les Caraïbes, l’Afrique Occidentale et Centrale.
D’après le Colonel des Douanes Idrissou Imorou, l’intégration du Bénin dans ce projet n’est pas anodin. Cela se justifie au regard de la position géostratégique du Bénin et du contexte sécuritaire sous – régional. Plusieurs sujets sont au programme de ce rendez-vous de formation. « Pendant ces cinq jours que durera la formation, vous aurez entre autres à vous pencher sur le cadre juridique international, les infrastructures et les activités de l’aviation générale, l’analyse des comportements, les registres des aéronefs et marques, le contrôle des aéronefs, les sources de renseignements, …››, a notifié le colonel.
Pour rappel, le projet COLIBRI est une initiative de l’organisation Mondiale des Douanes sur le financement de l’Union européenne, dans le cadre du Programme sur les Flux Illicites Globaux (Gifp). Le lancement de cette formation a connu la présence de Valentin Chirica, Coordinateur Afrique et Expert technique du projet COLIBRI.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *