Burkina Faso: L’armée reçoit du matériel militaire

Dans un contexte de lutte acharnée contre le terrorisme, le Burkina Faso avance à grands pas dans le renforcement de ses forces armées. Vendredi 12 janvier 2024, le président de la Transition, le Capitaine Ibrahim Traoré, a officiellement remis un important lot de matériel militaire au ministère en charge de la Défense à Ouagadougou. Cette livraison, comprenant des moyens roulants, des armes de combat et des munitions, marque une nouvelle phase dans le combat que mène le pays contre les insurrections jihadistes qui sévissent depuis près d’une décennie.

La menace terroriste au Burkina Faso, persistante depuis 2015, a causé des milliers de morts et contraint de nombreux citoyens à l’exil. Face à cette situation critique, le gouvernement a mis en place des mesures exceptionnelles, y compris l’imposition de nouvelles taxes depuis le 1er janvier 2024, touchant aussi bien les travailleurs du secteur public que du privé. Ces mesures visent à financer l’acquisition de matériel nécessaire pour combattre efficacement les groupes armés terroristes.

Publicité

L’initiative de modernisation de l’armée, pilotée par le Capitaine Ibrahim Traoré, s’inscrit dans un programme stratégique plus large. Ce plan prévoit l’acquisition de cinq lots de matériel militaire pour équiper les forces armées nationales. La démarche souligne l’importance de l’autonomie et de l’auto-suffisance, avec le Capitaine Traoré mettant l’accent sur l’utilisation de ressources internes, notamment à travers les contributions volontaires des citoyens burkinabè.

La solidarité nationale s’est manifestée de manière concrète, permettant la réalisation de cet achat crucial. Le président Traoré a souligné le rôle vital joué par les contributions des citoyens, illustrant une union nationale face à l’adversité. Cette approche reflète une nouvelle dynamique de gouvernance, où le peuple est directement impliqué dans les décisions et actions qui touchent à la sécurité nationale.

Le Capitaine Ibrahim Traoré, lors de la cérémonie de remise, a adressé un message fort aux forces armées : « Commencez le développement tant attendu de la guerre. Si quelque chose vous manque, revenez vers moi et je saurai repartir vers le peuple. Nous attendons des résultats. Bonne chance et faites-en un bon usage. » Ces paroles résument l’engagement du gouvernement et de l’armée à changer le cours de la lutte contre le terrorisme, soulignant l’importance de l’efficacité et de la responsabilité dans l’utilisation de ce nouveau matériel.

Publicité

Cette étape significative dans l’équipement des forces armées burkinabè représente un espoir renouvelé pour la nation. Elle témoigne de la détermination du Burkina Faso à reprendre le contrôle sur son territoire et à assurer la sécurité de ses citoyens, en s’appuyant sur une stratégie de défense nationale robuste et sur l’unité de son peuple.

5 réponses

  1. Avatar de Adolf
    Adolf

    Hey Ducon Tchité
    Ton Franc CFA esclavagiste s’arrache en ce moment à prix d’or sur les marchés nigérians et ghanéens.
    Maudit soit le Franc CFA n’est ce pas ?

  2. Avatar de Affivi
    Affivi

    L’Afrique, mon cœur doit sans délai mettre en place une vraie industrie d’armement au lieu de se contenter de faire les étagères à l’étranger. Pendant longtemps, les anciens colons ont tout fait pour empêcher cela. Les choses doivent changer d’urgence.

  3. Avatar de MATONGUE Kitoko
    MATONGUE Kitoko

    Que du kpayo chin toc

  4. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    Autrement dit : bravo aux putschistes pour le travail pour lequel ils sont payés et qu’ils ne faisaient pas depuis presque 10 ans…

    \\\\.///
    (@_@)

  5. Avatar de Tchité
    Tchité

    Il faut défendre la nation où des pauvres femmes, hommes et enfants sont terrorisés jour et nuit par des sans foi ni loi finances de la France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *