Ce milliardaire africain a perdu près de 2 milliards $ en 2023


Abdul Samad Rabiu, l’une des figures les plus emblématiques du monde des affaires au Nigeria, a traversé une période tumultueuse en 2023. Cette année-là, sa valeur nette a subi une chute significative de 1,8 milliard de dollars, le ramenant à une évaluation de fin d’année s’élevant à 5,7 milliards de dollars. Bien que maintenu à la deuxième place du classement Forbes des personnes les plus riches du Nigeria, Rabiu a été confronté à ce revers majeur principalement à cause de la politique de flottement libre adoptée par la Banque Centrale du Nigeria (CBN).

Le contexte économique instable au Nigeria a été largement influencé par la décision de la Banque Centrale de mettre en œuvre une politique de flottement libre du naira. Cette politique a entraîné une dévaluation importante de la monnaie nationale par rapport au dollar américain, impactant directement la valeur nette de Rabiu. La dépréciation du naira a été considérée comme l’une des pires depuis la démocratisation du pays en 1999, mettant en lumière les défis économiques auxquels le Nigeria est confronté.

Publicité

Les données fournies par Bloomberg indiquent une dépréciation massive du naira en 2023, avec une chute de 55% par rapport au dollar américain. Cette dégringolade a atteint son point le plus bas le 8 décembre 2023, enregistrant une valeur de 1 099,05 NAFEM/$ sur le marché officiel NAFEM. Cette situation a fortement affecté la valeur de la monnaie, la plaçant comme la moins performante en Afrique.

La perte de richesse subie par Abdul Samad Rabiu, soit l’équivalent d’un tiers de sa fortune, a été exacerbée trois mois seulement après le lancement de la politique de dévaluation du naira en juin 2023. Toutefois, malgré cette situation difficile, Rabiu a réussi à contenir partiellement ses pertes grâce à la performance exceptionnelle de BUA Foods, une entreprise alimentaire unifiée dont il détient une participation significative.

La montée fulgurante du cours des actions de BUA Foods a joué un rôle salvateur pour Rabiu, limitant ainsi l’impact de la dévaluation du naira sur sa valeur nette. Les actions de l’entreprise ont bondi de manière spectaculaire à la bourse nigériane, enregistrant une augmentation de 197,54%, clôturant à 193,4 nairas par action en 2023, contre 65 nairas à la fin de l’année précédente. Cette performance a propulsé la capitalisation boursière de BUA Foods, passant de 1,1 billion de nairas en 2022 à 3 400 milliards de Naira à la fin de 2023.

Publicité

La richesse de Rabiu est étroitement liée à ses investissements dans BUA Cement, où il possède près de 98% des actions directement ou par le biais de filiales. Bien que la capitalisation boursière de BUA Cement ait légèrement diminué à 3 280 milliards de nairas en 2023 par rapport à 3 310 milliards de nairas en 2022, cette entreprise demeure un pilier essentiel de la fortune de Rabiu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *