Ce milliardaire d’Afrique du Nord a perdu plus de 250 millions $ début 2024

Après une année exceptionnelle en 2023 qui a vu la richesse de Nassef Sawiris, l’homme le plus fortuné d’Égypte et d’Afrique du Nord, atteindre un sommet de plus de 8 milliards de dollars, les dix premiers jours de l’année suivante ont été marqués par une chute significative. Les ventes massives sur le marché ont eu un impact direct sur Sawiris, dont la valeur nette a décliné de manière alarmante.

Selon l’indice Bloomberg Billionaires, qui scrute la fortune des milliardaires à travers le globe, la richesse de Sawiris a subi une dépréciation de 271 millions de dollars au cours de cette courte période, passant de 8,41 milliards de dollars le 1er janvier à 8,14 milliards au moment de la rédaction de ce rapport. Cette diminution représente une perte quotidienne moyenne de 27,1 millions de dollars depuis le début de l’année.

Publicité

La principale raison de cette déconvenue réside dans la performance décevante de son portefeuille d’investissement diversifié. Sawiris détient des participations notables dans des entités telles qu’Aston Villa FC et le fabricant multinational de matériaux spéciaux, Arkema SA. Toutefois, c’est sa participation substantielle de 38,8% dans la société néerlandaise d’engrais OCI NV et sa participation de six pour cent dans le géant du sport Adidas AG qui ont été particulièrement touchées.

La participation de Sawiris dans Adidas a enregistré une chute de 80 millions de dollars, mais la véritable clé de sa récente perte réside dans une diminution de 350 millions de dollars de sa part dans OCI NV. Les actions de cette dernière ont baissé de 4,94%, passant de 26,35 € (28,937 $) par action le 1er janvier à 25,11 € (27,574 $) par action au moment du rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *