,

Dépravation au Bénin: les Evêques lancent l’alerte générale

A la faveur des travaux de la 71e session ordinaire de la Conférence épiscopale du Bénin (Ceb), les évêques se sont penchés sur le cas de la jeunesse et les déviances qui sont remarquées de plus en plus au sein de cette couche sociale. Par le biais d’un communiqué rendu public il y a quelques jours, les prélats ont exprimé leurs inquiétudes et ont rappelé que les jeunes représentent l’avenir. Il n’aura pas été question que de religion ou de politique lors de la 71e session ordinaire de la Conférence épiscopale du Bénin (Ceb).

Les autorités de l’Église du Bénin ont évoqué certains faits qui sont remarqués au sein de la jeunesse. Les prélats ont notamment lancé l’alerte sur des déviances comportementales qui seraient de nature à desservir le fer de lance de la société. Selon le communiqué de la Conférence épiscopale, elle «tire la sonnette d’alarme sur un certain nombre de déviances et comportements autodestructeurs qui s’observent de plus en plus au sein de la couche juvénile».

Publicité

On retient comme comportements incriminés : «l’abus d’alcool, de drogue, de la dépravation des mœurs et des pollutions sonores surtout nocturnes».  Les évêques mettent l’accent sur le caractère nocif de ces comportements sur le plan du bien-être physique, psychique et moral des jeunes. « Ils remettent dangereusement en cause leur avenir », a déploré la Conférence épiscopale. 

Un appel a été lancé à l’endroit des «familles, des éducateurs et des autorités à divers niveaux, afin d’offrir un meilleur accompagnement à cette couche précieuse de notre société». Les évêques béninois proposent une «éducation qui respecte les lois naturelles, morales et spirituelles pour renforcer les fondements éthiques de la jeunesse, les guidant vers des choix de vie sains et bienfaisants». Ils n’ont pas manqué d’évoquer l’épineuse question de la cybercriminalité qui leur procure un revenu permettant d’alimenter les déviances.

 Rappelons que, l’appel des évêques intervient dans un contexte où, les autorités béninoises ont engagé une lutte sans merci contre celles et ceux qui s’adonnent à l’arnaque par le biais des réseaux sociaux et autres. Depuis quelques mois en effet, plusieurs jeunes ont été mis aux arrêts et condamnés à de lourdes peines d’emprisonnement au Bénin pour cybercriminalité. Au cours de l’année écoulée, un nombre très élevé de jeunes a été mis aux arrêts dans le cadre de cette lutte engagée par le gouvernement béninois.

Publicité

Notons qu’au cours de cette  71e session ordinaire,  la Conférence épiscopale du Bénin s’est également prononcée sur la politique en invitant les acteurs à la préservation de la paix. « En cette période où s’observent diverses manifestations et prises de position implicites ou explicites dans de nombreuses localités et instances de notre pays, les Évêques du Bénin invitent tous les acteurs politiques, quels que soient leurs bords, à toujours viser l’intérêt supérieur de la Nation dans leurs prises de positions et de décision », lit-on dans le communiqué final signé de Mgr Roger Houngbédji, archevêque de Cotonou.  

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Le poisson pourrit par la tête. Du côté des religieux comme des politiques, le pays est à terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *