Le nucléaire bat des records de production, l’Asie en pole position

Avec le processus de transition énergétique en cours, le nucléaire a encore de beaux jours devant lui. Il fut une période où cette énergie suscitait la crainte. La survenue de divers accidents nucléaires a créé un climat de méfiance au sein de l’opinion. Le nucléaire offre la possibilité de produire en grande quantité de l’électricité. Cependant, cette énergie peut se révéler instable si certaines conditions ne sont pas réunies. La moindre faille dans le système de fonctionnement peut se payer cash.

Ces dernières années, il y a une explosion de la demande en électricité au niveau international. De ce fait, les États rivalisent d’ingéniosité afin de répondre à la demande sans cesse croissante. Le nucléaire qui n’avait pas bonne presse il y a peu est devenu un pilier essentiel de la politique énergétique de nombreux pays. D’après l’Agence internationale de l’énergie (AIE), le nucléaire, en plus des énergies renouvelables, va représenter près de la moitié de la production mondiale d’électricité d’ici à 2026.

Publicité

Toujours selon l’AIE, la production d’énergie nucléaire a atteint des sommets ces dernières années. L’Asie notamment a réussi à se positionner comme le leader incontesté de la production d’énergie nucléaire. Cette partie du monde présente l’une des démographies les plus importantes avec un tissu industriel extrêmement gourmand en énergie. Des pays comme la Chine, le Japon, l’Inde ou encore la Corée du Sud sont devenus des références dans le domaine de la production nucléaire.

La Chine s’est imposée avec la Russie comme l’un des principaux fournisseurs de technologies pour la construction de centrale nucléaire. L’Empire du milieu a développé une expertise qui lui permet de construire des réacteurs nucléaires en un temps record. Les USA et la France par exemple mettent beaucoup plus de temps à construire les infrastructures nucléaires civiles. La Chine est la locomotive de la production nucléaire en Asie et elle tire la demande mondiale d’électricité atomique.

Le nucléaire va donc occuper une place prépondérante dans le processus de production d’électricité et cela a pu être constaté lors de la récente COP28 aux Émirats arabes unis. Plus de 20 pays ont signé un accord stratégique afin d’accroître la capacité de production d’énergie atomique d’ici à 2050. Certains pays européens veulent abandonner le nucléaire, mais les perspectives que l’Asie propose font réfléchir tout le monde. Le nucléaire est entrain de gagner sa place dans la vision du mix énergétique qui doit permettre à l’humanité d’abandonner l’utilisation des énergies fossiles. L’AIE a notifié que les énergies renouvelables et l’énergie nucléaire vont optimiser à court terme la production d’énergie à l’échelle planétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires