Les USA ont-ils échoué à endiguer la menace des houthis ?

Le golfe d’Aden a été le théâtre d’un nouvel épisode de tensions maritimes lorsque les rebelles Houthis du Yémen ont ciblé le pétrolier britannique “Marlin Luanda”, provoquant un incendie à bord. Cet incident, survenu ce vendredi, a rapidement capté l’attention internationale, soulignant la fragilité de cette zone stratégique pour le commerce maritime mondial.

En réaction à l’attaque, les forces américaines ont mené une frappe samedi contre un site Houthi au Yémen, visant à neutraliser une menace imminente contre les navires naviguant dans la région. Cette opération a été annoncée par le Commandement militaire américain au Moyen-Orient, qui a précisé que la cible était un missile antinavire prêt à être lancé.

Publicité

L’escalade des hostilités dans le golfe d’Aden soulève des inquiétudes quant à la sécurité des voies de navigation essentielles. L’attaque contre le “Marlin Luanda” marque un point culminant dans une série d’incidents qui ont perturbé la circulation maritime dans cette artère vitale, reliant l’océan Indien à la mer Méditerranée.

La réaction militaire à cette attaque ne s’est pas limitée à une seule opération. Des informations rapportent que d’autres missiles ont été interceptés et détruits avant d’atteindre leur cible, évitant ainsi des dommages supplémentaires. Ces actions interviennent dans un contexte où des sanctions ont été imposées par des pays occidentaux à des responsables Houthis, en réponse à leur rôle dans l’organisation des attaques.

La perturbation du trafic maritime dans la région a des répercussions notables sur le commerce mondial. Certains armateurs ont choisi de dérouter leurs navires, évitant la mer Rouge, ce qui a entraîné une baisse significative du volume des échanges via le canal de Suez. Cette situation a des implications pour le transport de diverses marchandises, y compris les produits énergétiques et les denrées alimentaires.

Publicité

L’incident met en évidence la complexité des enjeux sécuritaires dans des zones maritimes stratégiques. Alors que les efforts se poursuivent pour sécuriser ces passages cruciaux, la communauté internationale reste attentive aux développements dans le golfe d’Aden, reconnaissant son importance pour la stabilité économique et géopolitique mondiale.

5 réponses

  1. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    Il n’y a pas que l’Occident qui utilise le canal de Suez et la Mer Rouge.

    Il y a l’Egypte, Djibouti, le Maghreb, le Liban, la Syrie, et tout les pays dont le commerce passe par le Bosphore qui sont touchés par l’action stérile des Houtis aux ordres de l’Iran. Sans compter, l’Asie pour ses produits exportés et ceux achetés à l’Europe.

    Quant à parler d’échec ou de succès des réponses apportées à chacune de leurs actions, de mon point de vue, ça ne fait que commencer.

    \\\\.///
    (@_@)

    1. Avatar de Koloneskhaï
      Koloneskhaï

      Merci bien (@_@, vous avez raison. Les houtis sont complètement manipulés par les barbus iraniens et ne se rendent pas compte de ce qu’ils vont souffrir sous peu. Qu’ils aillent demander à Sadam Hussein

    2. Avatar de Le Baikal
      Le Baikal

      Même les armes destinées aux israéliens passent par cette porte : bab El mendeb.
      Si les houtis sont manipulés par l’Iran , que dire d’Israël , de la France, de l’Angleterre , de l’Allemagne , de toute l’union europeenne manipulées par les États Unis. Ce sont tous des toutous qui le chêne les bottes de l’oncle SAM.

      1. Avatar de (@_@)
        (@_@)

        « les armes destinées aux israéliens passent par cette porte : bab El mendeb » Non.
        Regarde une carte et tu verras les chemin maritimes d’accès à Israël : à l’Ouest et au sud.

        De toute façon, ça ne justifie pas que les Houthis bombardent sur ordre des mollahs iraniens, ce qui leur déplait comme de vulgaires coupeurs de routes, à la solde de dirigeants engraissés dans des hôtels 5 étoiles du Moyen-Orient, jamais sur les lieux des combats autrement qu’en vidéo.

        \\\\.///
        (@_@)

  2. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Les amerloques échouent dans toutes leurs opérations militaires . Les houtis ont le coeur et ce coeur manque terriblement aux américains.
    Le golfe d’Aden est contrôlé depuis des lustres par le Yémen , alors pas de navires occidentaux pour transporter des armes aux israéliens.
    La Turquie contrôle bien le détroit du Bosphore , non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *