Lithium en Afrique : la Grande-Bretagne se positionne en force dans ce pays


Les métaux critiques jouent un rôle prépondérant dans le processus de la transition énergétique. Les demandes pour ces métaux ont littéralement explosé sur le marché mondial. Il se trouve que l’Afrique regorge d’une quantité inestimable de métaux critiques. Le Lithium notamment est très convoité. Divers pays du continent possèdent des gisements impressionnants de Lithium. De ce fait, les plus grandes firmes internationales se bousculent aux portes de l’Afrique pour tenter d’exploiter des filons.

En plus de ces multinationales, les superpuissances enclenchent aussi des mécanismes de lobbying pour se positionner et assurer leur stock de Lithium. La concurrence est très rude. La Chine et les États-Unis sont les deux pays qui se livrent une bataille intense sur le marché d’approvisionnement du Lithium. Cependant, d’autres pays mobilisent de grands moyens afin de contrer l’hégémonie de la Chine et des USA.

Publicité

La Grande-Bretagne par exemple se montre de plus en plus entreprenante sur le marché des métaux critiques. Les anglais ont adopté la stratégie des américains pour se positionner en Afrique. En effet, ce sont des sociétés privées britanniques qui sont mises en avant. L’État essaye de coordonner la mise en relation afin de faciliter les échanges. C’est ainsi que l’entreprise anglaise Aterian a récemment investi au Botswana. En outre, l’entreprise va bénéficier de trois licences d’exploration du Lithium dans le pays africain.

Grâce à l’obtention de ces licences, Aterian aura l’opportunité de mener des campagnes d’exploration dans de vastes périmètres riches en Lithium. L’entreprise anglaise a été vraiment stratège puisqu’elle a racheté une grande partie d’Atlantis Metals qui est la propriété d’un investisseur botswanais. Atlantis Metals est une référence dans le domaine de l’industrie minière au Botswana qui a eu le temps de bien s’implanter dans le pays d’Afrique d’Australe. Ainsi donc, la société britannique pourra bénéficier d’un solide réseau bien établi.

Ce n’est pas la première fois qu’Aterian investit dans le Lithium en Afrique. En plus du Botswana, l’entreprise est très active dans des pays comme le Maroc ou le Rwanda. Les investissements de la société étaient beaucoup plus orientés vers l’exploitation du Cuivre. En ciblant le Lithium, Aterian souhaite s’ouvrir de nouvelles perspectives. Le Botswana, qui possède un modèle minier ambitieux, attire chaque année des investisseurs de qualité. Jusque-là, le pays était réputé pour le dynamisme de son industrie diamantifère. Le secteur du diamant a rapporté des revenus colossaux au Botswana qui a utilisé cette rente pour dynamiser son économie. Avec le Lithium, le pays d’Afrique Australe a la possibilité de franchir un nouveau palier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *