Lune: le projet pharaonique de la NASA pour observer l’espace

Depuis quelques mois, la reconquête spatiale fait rage ! En effet, de nombreuses nations souhaitent reprendre leurs opérations et ciblent la Lune comme étant une première étape. Récemment, les USA ont annoncé via la NASA, leur tout nouveau projet : y installer directement un télescope.

Il y a quelques mois, la NASA a annoncé son programme Artémis. Un programme spatial qui vise à garantir le retour sur la Lune, d’hommes et femmes. Mais la Nasa voit encore plus grand. Entre l’installation d’une base habitée, le lancement de vols commerciaux ou encore le développement d’une station spatiale en orbite lunaire, les objectifs et les attentes sont très nombreux du côté américain.

Publicité

La NASA souhaite installer des télescopes sur la Lune

Et les projets s’enchaînent. En effet, la NASA a confirmé qu’un tout nouveau projet avait été sélectionné, dans le cadre du programme Nasa Innovative Advanced Concepts (NIAC). Ce projet vise à garantir la construction, sur la face cachée de la lune, d’un immense télescope… Voire d’un réseau de plusieurs télescopes, à terme. Car pour les scientifiques, cela revêt d’une importance capitale !

En effet, la Lune tourne autour de notre Terre, de manière synchrone. Cela veut dire qu’elle nous présente, constamment, la même face. Et cette face “cachée” de la Lune n’est protégée, elle n’est pas ciblée ou touchée par les ondes que nous pouvons émettre depuis notre planète. C’est pourquoi les chercheurs pourront réaliser de l’imagerie interférométrique.

Un projet ambitieux, pour mieux comprendre notre Univers

Un ensemble de télescopes pourra ainsi être disposé de façon à obtenir des images de très belle qualité, permettant d’observer les rayons électromagnétiques qui viennent frapper la Lune pour y trouver la moindre trace d’interférences. Cela pourra permettre de comprendre par quels environnements sont ainsi passés ces rayons. Une technique déjà connue et maîtrisée, qui a notamment permis d’obtenir les premières images d’un trou noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *