Mines en Afrique : des bénéfices records pour ce pays

Le secteur minier représente un véritable atout pour de nombreux pays africains. En effet, grâce à leurs diverses ressources minières inestimables, certains pays africains génèrent des revenus importants qu’ils essayent par la suite de réinvestir dans l’économie circulaire. Depuis quelques années maintenant, un pays en particulier attire de nombreux regards, car il a enclenché des mécanismes ambitieux pour exploiter comme il se doit ses ressources minières. Il s’agit de la Côte d’Ivoire.

En effet, la nation d’Afrique de l’Ouest se pose de plus en plus comme un eldorado minier. Terres rares, métaux critiques, minerai de types traditionnels, la Côte d’Ivoire regorge d’inestimables gisements. De plus, le pays est entrain de se positionner comme une référence dans le secteur très stratégique de l’or. Le boom aurifère a permis à la Côte d’Ivoire d’engranger des revenus colossaux ces dernières années.

Publicité

Selon un récent rapport de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), le secteur minier a généré la somme astronomique de 205,95 milliards FCFA (338 millions $) pour les caisses de l’État ivoirien en 2021. Comparé aux années antérieures, cela représente une hausse de 7,25 % des revenus extractifs. Dans le même temps, l’ITIE stipule que la production d’or a considérablement augmenté pour se situer à 39,78 tonnes. La Société pour le Développement Minier de la Côte d’Ivoire (SODEMI) s’est frotté les mains, car elle a enregistré des bénéfices importants.

Les collectivités territoriales ont aussi tiré leur épingle du jeu avec une augmentation nette du budget et des investissements stratégiques. La Côte d’Ivoire avait le choix de privilégier l’Agriculture pour impulser son développement. En remontant quelques décennies en arrière, les premières autorités avaient déployé toute une batterie de mesures pour renforcer le secteur agricole. C’est ainsi que la terre d’Éburnie occupe la première place des nations productrices de plusieurs variétés agricoles. C’est le cas pour le cacao, le café, l’hévéa, la banane etc.

Afin de basculer vers une autre étape de son développement, la Côte d’Ivoire a construit un cadre optimal pour favoriser l’essor d’une véritable industrie minière. Grâce à son code minier attractif, la RCI a réussi à attirer de très grands investisseurs. Les plus grandes firmes internationales se bousculent aux portes de la nation ouest-africaine pour exploiter de nombreux filons.

Publicité

Le constat est le même dans le domaine des hydrocarbures où la Côte d’Ivoire a enclenché de nombreux projets avec de grands investisseurs pour exploiter des gisements de pétrole et de gaz. C’est donc dire qu’un horizon économique alléchant se dessine pour le pays francophone.

Une réponse

  1. Avatar de Manssah
    Manssah

    Foutaise! et pourtant le pays est pauvre, vous vous moquez de qui?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *