,

Retraite d’office des FDS au Bénin : « Il s’agit d’un désastre psychologique », selon le Pcb

Ce n’est plus un secret ! Plus de mille agents des Forces de défense et de sécurité (FDS) sont mis à la retraite d’office par le gouvernement conformément à la loi 2020-19 du 3 juillet 2020 portant Statut spécial des personnels des forces armées du Bénin. Cette décision fait grand bruit depuis quelques jours. Si pour le porte-parole du gouvernement, cette mesure qui se veut statutaire n’est pas une sanction, le Parti communiste du Bénin (Pcb) pense tout le contraire. .

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 25 janvier 2024, le parti d’opposition estime que c’est « une manœuvre inacceptable et contraire aux intérêts supérieurs du pays » A la dimension de l’effectif des FDS du Bénin, le Parti communiste du Bénin a déclaré que cette mesure est un véritable cataclysme. Votée en 2020 après les élections législatives et communales, le PCB soutient que la loi sur le statut spécial des personnels des forces armées du Bénin est une mesure politique d’exclusion et de règlement des comptes. « Il s’agit ni plus ni moins de réprimer tous fonctionnaires des Forces armées, de police, etc qui à tort ou à raison, ne se sont pas montrés zélés dans l’accomplissement des ordres criminels d’assassinat donnés par le pouvoir… », justifie le Pcb. Cette mesure de mise à la retraite d’office des FDS, selon le PCB, pourrait entrainer d’énormes conséquences du point de vue politique et effets individuels.

Publicité

D’abord, sur le plan politique, le parti a fait savoir que « c’est plus que jamais la destruction de nos Forces de Défense et de Sécurité au profit des armées étrangères (françaises, rwandaises et autres). C’est la destruction de nos Forces de Défense et de Sécurité par l’effet de démoralisation que cela entraîne au sein de ces Corps Stratégiques ». Ensuite, du point de vue effets individuels, « Il s’agit d’un désastre psychologique », lit-on dans la déclaration. « A moins d’une semaine, on vous annonce votre cessation de service dans un Corps où vous avez passé déjà au moins 20 ans. Et ceci sans aucune préparation psychologique préalable ! Désastre individuel, désastre familial et social. Avec des risques sanitaires graves, de déchéance physique et morale », argumente le PCB qui juge inacceptable cette mise à la retraite ‘’forcée’’ des FDS.

A en croire Philippe Noudjènoumè et les siens, cette décision constitue un découragement au patriotisme, avec un effet inévitable à ne plus se sacrifier au service de la Patrie. Le Parti Communiste du Bénin a condamné cette mesure, demande à ces agents qui viennent d’être éjectés de façon inattendue de la fonction publique de « faire preuve de force morale pour ne pas sombrer physiquement et moralement ».  

6 réponses

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Les pans stratégiques du pays sont remis dans les mains des espions. Autant être vassalisé.

  2. Avatar de Tchité
    Tchité

    C’est ce que j’ai toujours dit. Bientôt, le Bénin finira comme l’ancien Mali, et les Béninois (e) seront interdit d’accès à certaines zones du territoir nationale au profit des armées coloniales, qui campent souvent dans les zones de ressources minières et naturelles (Perma au nord Bénin, par exemple)

  3. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    On n’a tous un parent , un ami dans la liste. Disons tous des Beninois sans distinction aucune .
    C’est inédit dans l’histoire politique de ce pays. Je ne sais pas qui a soufflé cette idée au chef de l’Etat .
    C’est une décision bien que couvert par la loi peut compromettre la paix et la stabilité dans notre pays.
    Un psychodrame.
    Vivement que le président reprenne ce dossier en main et qu’il revienne sur sa décision. C’est un tollé général dans le pays.
    Le Plombier universitaire

    1. Avatar de Joeleplombier
      Joeleplombier

      Lire : couverte par la loi

    2. Avatar de Zigbi
      Zigbi

      Je ne passe pas, je vais te zigba

    3. Avatar de Roméo
      Roméo

      Pour une première fois, on est en phase

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *