Russie : l’Ukraine dit avoir détruit une base aérienne en Crimée

Une base russe en Crimée a été détruite. C’est du moins ce qu’annonce le commandant de l’armée de l’Air, le général Mykola Oleshchuk sur le réseau social Telegram. « Aérodrome de Saki, toutes les cibles ont été abattues », a-t-il indiqué, confirmant les informations qui avaient été relayées par plusieurs médias. On retient selon les publications qui ont été faites qu’une dizaine d’explosions ont été enregistrées dans la nuit, près de la ville d’Eupatoria. Cette information intervient dans un contexte, où, les autorités russes ont informé avoir déjoué plusieurs missiles ukrainiens qui survolaient la Crimée annexée au cours de la nuit.

Quelques heures plus tôt, la Russie avait déclaré déjouer une nouvelle attaque de drones ukrainiens contre la péninsule. À en croire le point russe, au total, 36 drones ont été abattus au petit matin de ce vendredi. Ce n’est tout de même pas la première fois que la Crimée est visée depuis le début de la guerre entre l’Ukraine et la Russie. En effet, au cours de l’année 2022, l’explosion du pont de Crimée avait fait couler beaucoup d’encres et de salives. Il s’agissait en effet du pont qui relie la Crimée à la Russie. Les dirigeants russes et ukrainiens se jetaient mutuellement la pierre en s’accusant. C’était par la voix d’un conseiller du président Zelensky que le pays a réagi quelques heures après l’incident.

Publicité

« Il convient de noter que le camion qui a explosé, selon toutes les indications, est entré sur le pont depuis le côté russe. C’est donc en Russie qu’il faut chercher les réponses (…) tout cela indique clairement une piste russe«, avait déclaré Mykhaïlo Podoliak, le conseiller du président Volodymyr Zelensky, dans un commentaire transmis par la présidence. Quelques heures plus tôt, ce même conseiller avait déjà donné son avis sur le sujet après l’explosion. En 2023, toujours en Crimée, un incendie s’est déclaré dans un dépôt de carburant seulement quelques jours après l’important incendie dans un dépôt de pétrole à Sébastopol, suite à une attaque de drones.

Selon le gouverneur, «une citerne avec des produits pétroliers a pris feu dans le village de Volna dans le district de Temryuksky. L’incendie s’est vu attribuer le plus haut degré de gravité», a-t-il écrit, sans mentionner la cause. La Crimée fait de façon fréquente objet d’attaque depuis le début de la guerre qui oppose l’Ukraine à la Russie. Il s’agit d’une région qui a été annexée par la Russie quelques années auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *