,

Talon aux femmes parlementaires béninoises : « Vous n’êtes pas visibles dans les débats politiques »

Grâce aux réformes politiques engagées par le président Patrice Talon, l’Assemblée nationale, 9e législature compte 29 femmes sur les 109 députés, soit un taux de 33%. Cette discrimination positive à l’égard des femmes doit en principe amener ces élues de la nation à plus animer la vie politique et surtout œuvrer pour l’autonomisation de leurs sœurs.

Mais depuis leur installation en février 2023, les 29 députés, toute tendance politique confondue, peinent à faire bonne presse sur la scène politique. Face à cette situation, le Chef de l’Etat a eu ce jeudi 11 janvier 2024, une séance d’échanges avec les femmes parlementaires pour partager avec elles ses inquiétudes sur leur inaction et surtout leur abstinence à se prononcer sur les débats politiques.

Publicité

Les échanges ont eu lieu au Palais de la Marina en présence des ministres Yvon Détchénou de la Justice et Véronique Tognifodé Mèwanou des Affaires sociales ainsi que de Wilson Gakpetor, chef cabinet du président de la République. Les parlementaires ont saisi cette occasion que leur a offerte le président Talon pour lui exprimer de vives voix leur reconnaissance pour avoir favorisé une meilleure représentativité des femmes à l’Assemblée nationale. « Si aujourd’hui le parlement béninois compte 29 femmes, c’est grâce à votre clairvoyance monsieur le président de la République… Nous vous disons infiniment merci », a déclaré Djamilatou Sabi Mohamed, présidente du Caucus des Femmes parlementaires du Bénin. « Grâce au changement induit, le Bénin est en train d’écrire de très belles pages de son histoire », a-t-elle ajouté.

Eu égard à l’engagement du Chef de l’Etat pour l’émancipation de la femme et surtout sa volonté de la porter au pinacle, le Caucus des Femmes parlementaires du Bénin veut pouvoir compter sur Patrice Talon pour d’autres discriminations positives au profit de la gente féminine, d’où cette doléance : « Le Caucus des femmes parlementaires voudrait faire un plaidoyer à l’endroit de votre autorité pour que soit retenu dans les dispositions de la loi sur le code électoral, au moins 30% de femmes chefs de villages et quartiers de ville, 30% de femmes conseillères communales et municipales, 30% de femmes chefs d’arrondissements, 30% de femmes maires et 30% de femmes parlementaires », plaide Djamilatou Sabi Mohamed.

Au cours de cette rencontre, le président Patrice Talon n’a pas caché sa désolation quant à la figuration notoire qui caractérise certaines élues de la 9e législature malgré les dispositions prises pour garantir leur représentativité à l’Assemblée nationale. « Vous n’êtes pas visibles dans les débats politiques », constate malheureusement l’actuel homme de la Marina. Pour le Chef de l’Etat, les 29 femmes parlementaires doivent être très actives et s’illustrer positivement sur la scène politique. « Nous voulons que les femmes participent réellement à l’évolution de notre pays tel que vous le faites au niveau familial. Peu importe qu’on soit éloquent en français ou qu’on ne soit pas à l’aise pur exprimer notre pensée. Je voudrais que vous fassiez ce pas et qu’on vous entende de mieux en mieux », recommande Patrice Talon.  

10 réponses

  1. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    Le jour où les femmes dirigeront l’Afrique à – au moins – part égale avec les hommes sinon majoritairement, Une autre Afrique apparaitra.

    \\\\.///
    (@_@)

  2. Avatar de madampol
    madampol

    Venant de celui qui a tout fait pour tuer le débat politique dans ce pays, c’est savoureux

  3. Avatar de L'idiotducoin
    L’idiotducoin

    Talon aux femmes parlementaires béninoises :  » Vous n’êtes pas visibles dans les débats politiques »
    Avec ce sourire ironique, Talon doit être en train de se moquer de ses « femmes Soumises »
    Les hommes jouent déjà très parfaitement leurs rôles de PERROQUETS… demander aussi aux Pies de se mettre à pousser des  » kiah kiah tcha cha cha cha cha chak », ce serait un peu trop.
    D’accord que le lieu où Ils se réunissent s’appelle PARLEMENT mais que ça se mettre à Jacasser en plus des jasements, la vie de la pauvre population déjà très perturbée par les bruits de leurs estomacs vides sera très envenimée.

  4. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    Discrimination positive oui ; mais elle est négative puisque les femmes désignées et élues à l’assemblée n’ont aucun niveau intellectuel.
    Les partis politiques au lieu de positionner des femmes par affinités pensent dorénavant à choisir celles avec un bagage pour enrichir les propositions et débats à l’assemblée nationale.
    Qui a fait une proposition de loi dans ce lot ; personne .
    Qui a interpellé le gouvernement en ce qui concerne le développement humain de sa circonscription, le problème au quotidien de la population dans leurs circonscriptions respectives ???
    C’est de ça il s’agit . Quand on ramène les sièges à 109 députés pour ce résultat ; c’est un gâchis des ressources financières de ce pays.
    Pendant ce temps ; certaines catégories de nos populations peinent à s’offrir un repas par jour .
    Révoltant .
    Le Plombier universitaire

  5. Avatar de sylvestrehonvou@yahoo.fr
    sylvestrehonvou@yahoo.fr

    Il faut d’abord qu’il est débat politique dans le pays. J’en vois depuis 2016. Tout le monde est sur éteignoir.

  6. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Celles qui pouvaient être mieux visibles dans les débats, sont en exil ou en prison.
    On ne peut pas avoir une chose et son contraire.
    Arrêtez les emprisonnements pour délit d’opinion et vous allez voir l’intelligence de la femme béninoise en politique.

  7. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Et mon commentaire

  8. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Il faut que l’hirondelle qui pense faire le printemps beninois arrête vite et bien ici et maintenant sa politique de l’en même temps d’accord !!!

    Avant qu’elles soient présentent dans les débats à l’assemblée faudrait qu’elles soient déjà majoritaire à l’assemblée et non minoritaire d’accord !!!

    Voyez la politique de l’en même temps de Patrice Talon, c’est maintenant il pense à elle tout parceque il à besoin de leurs voix pour sa révision de notre cause commune: la constitution et là subitement le manipulateur pense aux femmes pour la réciprocité c’est vraiment honteux quadruplement de sa part.
    Il à tiré poteaux pleinement le chantre de la rupture et de nouveau départ stérile de la ruse et rage. Je me plais toujours à dire rien n’est permanent dans la vie, et nous sommes à l’ere du verseau c’est à dire du changement !!! Beninoises Beninois l’heure est grave levons pour stopper le prédateur imposteur qui devenue une malédiction depuis 2016 pour le peuple beninois voyez l’affaire notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

  9. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Elles ne veulent pas subir le sort..de rekia madougou..cqfd

    1. Avatar de Assocle Leon
      Assocle Leon

      Elles ne sont pas amnesiques pour oublier les 20 ans de prison flanques a Reckya. C’est pourquoi elles sont muettes comme des carpes au parlement. Bande de figurants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *