,

Vodun days au Bénin : Voici les propositions du Père Eric Aguénounon

L’actualité relative à l’organisation des « Vodun Days » continue de défrayer la chronique au Bénin. Alors qu’il avait été invité sur l’émission « Géostratégie » de la Radio nationale, le Père Eric Aguénounon, philosophe politique, analyste politique et écrivain –essayiste et Directeur de l’Institut des Artisans de Justice et de Paix (IAJP) s’est également prononcé sur cette actualité. Pour l’homme de Dieu, les organisateurs devraient, en plus de tout ce qui a été fait, mettre un accent particulier sur le volet intellectuel du « Vodun ».

Le volet intellectuel

Il estime en effet que, plusieurs travaux de recherches ont été effectuées et ne sont pas exploitées. « Le regard de l’État central qui a organisé les « Vodun Days » doit se tourner vers les chercheurs, les universitaires. Il y a beaucoup de thèses de doctorat ou des mémoires de master qui sont sur ces sujets-là. Il y a aussi beaucoup en agronomie, en sociologie ou en anthropologie qui ont travaillé. Il faut qu’on puisse regrouper toutes ces recherches, tous ces sachants pour les valoriser, les encourager », a suggéré l’invité de Gédéon Vegba.

Publicité

« En même temps qu’on investit dans le cultuel, le culturel, dans l’artistique, il faut qu’on investisse également dans l’intellectuel qui est au cœur du vodun. Pour moi, ça aussi peut être exporté et doit être exporté. Quand vous tapez « Vodun » sur Google, vous retrouvez beaucoup de recherches, beaucoup de thèses. Mais est-ce que tout ça, c’est valorisé ? Est-ce que quand on organise un colloque à Abomey-Calavi, est-ce qu’il est célébré autant que les « Vodun Days » qui sont en cours ? », a poursuivi par la suite le Directeur de l’Institut des Artisans de Justice et de Paix (IAJP).

Le « magico-sorcier »

L’homme de Dieu, sans langue de bois, a par ailleurs donné son avis sur le « Vodun » et surtout ce qu’il faut corriger. Pour lui, il est important de faire la différence entre la religion « Vodun » et ce qu’il appelle le « magico-sorcier ». Ce second pan de la chose donne, selon lui, une mauvaise image de l’homme Béninois qui est perçu comme un « sorcier ». Il estime que, ce côté « magico-sorcier » enlève à la religion Vodun ce qu’elle a d’important. « Je voudrais que le « Vodun » quitte un peu les cavernes des ténèbres et qu’il vienne à la lumière. Que la violence, la terreur qui lui est affectée disparaisse un peu pour que le vodun soit beaucoup plus dépouillé et qu’on sente réellement cette recherche de l’être suprême à travers les réalités de la Nature », a souhaité le Père Eric Aguénounon.

Cette intervention du Directeur de l’Institut des Artisans de Justice et de Paix (IAJP) intervient dans un contexte où le président Patrice Talon a soulevé la nécessité de déconstruire les préjugés liés à cette religion. « Nous voulons aussi parvenir à déconstruire tout ce qui a été à tort dépeint négativement, tout ce qui a été dit sur la religion Vodun, en disant que cette religion est l’émanation du mal et consort », avait déclaré l’actuel patron de la Marina lors d’une interview qu’il a accordée à la presse internationale.

7 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Pour rappel, certains de vous se souviendront de mes posts au sujet de Satanaku? Il est connu sous les noms comme Lucifer, ou l’étoile du matin. Le Père-Roi, après avoir fini les 900 ans qu’il a vécu sur cette terre, les clefs de Paradis et les clefs de l’enfer lui sont remises. Vous auriez déjà lu qu’il y avait de conflicts au Paradis, saviez-vous lequel déclenché par “Satanaku?” Satanaku avait juré que lui qu’il confondra les enfants de Dieu sur terre, qu’ils ne sauront pas où se donner la tête, ils ne verront pas renaître en eux “L’Étincelle Divine” Les Vaudounons et les Vaudousis du Bénin avaient prêté allégeance à Satanaku sans s’y rendre compte Je vous commende d’aller lire le livre intitulé “The Opening of the Seventh Seal”.

  2. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Il faut tout simplement.. exorciser..notre pays…par la coercition..s il le faut
    Le v o d o.u..c est le diable
    Savez vous…que Haïti…est maudit.. à cause du vo do un . importé..du da homey .

  3. Avatar de Jojo Lambert
    Jojo Lambert

    Il n’y a pas d’obligation de pratiquer une religion plutôt qu’une autre.

  4. Avatar de Ekanyé
    Ekanyé

    Ma grosse crainte dans cette affaire est qu’on finisse par ériger le vodun en religion d’Etat. Nous n’en sommes pas si loins. Tout le monde semble s’en accommoder à peu près, mais le réveil risque d’être très douloureux. Il y a que nous avons déjà franchi la ligne jaune de la laïcité. L’Etat n’avait pas vocation à financer et à structurer un culte particulier.
    Ma crainte c’est que nous suivions le chemin de l’Inde du BJP, de la Turquie de Erdogan où des pays arabi-musulmans.
    Déjà dans certains discours on entend des narratifs comme : les adeptes des autres religions seraient des traîtres à la solde de l’étranger et envahisseurs et fagociteurs des cultes en cultures endogènes. D’ici à la, on aura des citoyens purs de première zone , adepte du vodun, nationaliste et patriotique et les autres à bla solde des religions envahisseurs.
    Et puis comme dans tout courant, on a toujours des colombes et une frange de faucons qui vont grossir au fil du temps. Quand les faucons seront majoritaires et quand leurs discours vont innonder les appareils politiques, il y aura bascule. Et un matin, on va changer un article de la constitution entre copains pour remplacer le Benin État laïque par le vodun religion d’Etat. Pourront suivre la chasse aux autres et la purification religieuse comme en Inde de Mody ou églises et mosquées sont saccagés, les fidèles molestés et puis rien ne se passera côté justice. Qu’on sache raison gardée dans ce vent de trans Vodun ou tout se justifie. Je passais

    1. Avatar de Sonagnon
      Sonagnon

      Le Bénin est un pays laïc et le restera.
      L’actuel chef d’état mélange tout dans cette affaire de vodun.
      Il y a tout un travail à faire pour préserver cette identité tout en permettant à ceux qui ne veulent pas s’en approcher de se sentir pleinement béninois.
      Trop d’improvisation et d’amateurisme.

      1. Avatar de Aristide Amoussou
        Aristide Amoussou

        La laïcité est un processus continuel et fragile, nous en avons ici la pleine démonstration.

        J’ai la même analyse sur l’objectif final : ériger constitutionnellement le Vodoun comme la religion d’Etat en passant par le prisme culturel. Un bon citoyen béninois est un citoyen aligné avec la culture vaudoun, celle de ces ancêtres. Un bon practicien de la culture vaudoun se doit d’embrasser toutes ses valeurs, quelles soient culturel, artisitique, philosophique ET SPIRITUELLE ET CULTUELLE.

        Le Tôfa gouvernemental et ses recommandations pour le Chef de l’Etat forment un début de premier pas franchi. La géomencie est devenu un guide Officiel pour l’Etat. La séparation n’est plus poreuse.

        Rappelons l’analyse de la prédiction: « le président de la République « se bat pour défendre les intérêts du pays avec bonne foi […] Si cette bonne foi le quittait, cela ne serait pas bon pour le pays ».

        Là où tout le monde voit une instrumentalisation politique du Vodun (ici vanter les mérites du Président en évoquant sa bonne foi), je vois plus une instrumentalisation Vodoun de la politique…

        Voyons où tout ça va nous mener…

  5. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Quels sont les avis de nos grands..sor ciers .. joeleplombier et doss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *