Avions: les USA alertent sur un vrai danger

Aux États-Unis, quelques incidents ont parfois lieu en lien avec l’aviation civile. On se souvient notamment de ce qui s’est déroulé lors du vol Alaska Airlines, avec l’ouverture de la porte alors que l’avion était au beau milieu de son trajet. Mais outre les soucis techniques, certains problèmes ont aussi lieu… À cause de personnes extérieures.

En effet, selon les chiffres fournis par la FAA, l’agence américaine de régulation de l’aviation civile, le nombre d’attaques de vols de ligne a augmenté. En 2023, les avions civils ont ainsi été pris pour cible plus de 13.000 fois. Le plus souvent, ce sont des lasers qui sont utilisés par les personnes qui se trouvent sur la terre ferme, à la lumière verte très puissante. Une pratique de plus en plus courante.

Publicité

13.000 avions pris pour cible aux USA

En l’espace d’une seule année, le nombre d’attaques à l’aide d’un laser de ce type a augmenté de 41%, ce qui constitue (et de très loin) un record. Les dangers sont réels. En effet, la lumière de ce type de laser peut avoir un double impact : l’aveuglement du pilote et la blessure grave à l’œil. De fait, les sanctions sont de plus en plus importantes. En effet, la FAA a confirmé qu’elle pouvait, à son niveau, réclamer une amende de 30.000 dollars.

Cette sanction n’inclut pas les éventuelles sanctions pénales au niveau local et fédéral. De leur côté, les pilotes sont encouragés à toujours évoquer le sujet. En effet, 313 blessures graves ont été enregistrées depuis 2010 et les choses ne vont clairement pas s’arranger. L’idée, en sévissant, est donc de décourager les personnes qui souhaiteraient agir ainsi, mettant en danger la vie de tous les passagers.

Accidents, blessures et décès potentiels

Car ces incidents, s’ils surviennent le plus souvent la nuit, sont notamment enregistrés au décollage ou à l’atterrissage. Deux situations périlleuses, qui nécessitent la pleine concentration des pilotes. La moindre fausse manœuvre peut entraîner un accident potentiellement bien plus grave, ainsi que la blessure, voire la mort de dizaines de personnes. Une menace prise très au sérieux, donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *