Bénéfice record pour ce géant français

Michelin a annoncé des résultats annuels exceptionnels, marqués par un bénéfice opérationnel record en 2023. Ce succès est largement attribué à l’impact différé des ajustements de prix réalisés en 2022. Cependant, malgré ces performances impressionnantes, le fabricant de pneus adopte une attitude prudente pour l’année fiscale en cours, invoquant un environnement de marché jugé « incertain ».

Yves Chapot, le directeur financier de l’entreprise, a souligné les défis à venir, citant notamment un contexte européen peu favorable et une croissance chinoise en deçà des années précédentes. Les résultats opérationnels de Michelin pour l’année 2023 ont dépassé les attentes des analystes, s’élevant à 3,57 milliards d’euros, contre une prévision moyenne de 3,42 milliards d’euros.

Publicité

Cette performance solide a été saluée par les observateurs du marché, mais elle est tempérée par les propos prudents des dirigeants de l’entreprise. La projection de Michelin pour l’année en cours, couvrant divers secteurs tels que les voitures, les camions, les deux-roues et les avions, oscille entre une baisse de 2% et une augmentation de 2%. Cette fourchette reflète l’incertitude qui règne dans l’économie mondiale.

Florent Menegaux, le directeur général de Michelin, a souligné lors d’une téléconférence avec les analystes que l’entreprise n’anticipe pas un rebond significatif du marché en 2024. Les défis logistiques, notamment ceux liés à la crise de la mer Rouge, ont déjà eu un impact sur la production de Michelin au début de l’année. Malgré cela, Yves Chapot estime que cet événement aura un effet « raisonnablement marginal » sur les résultats de l’année en cours.

Pour l’année 2024, Michelin prévoit un résultat opérationnel des secteurs supérieur à 3,5 milliards d’euros. Cette projection est légèrement inférieure aux attentes moyennes des analystes, qui tablaient sur 3,59 milliards d’euros. Cette prudence affichée par Michelin témoigne de sa volonté de naviguer avec précaution dans un contexte économique incertain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *