,

Bénin : Probable rencontre de Patrice Talon avec la presse jeudi

Le président béninois Patrice Talon pourrait bien être devant la presse nationale et internationale le jeudi 8 février prochain. L’information a en effet été révélée par « Bip Radio » dans la matinée de ce mardi 6 février. Selon ce média en ligne qui a cité des sources proches de la Marina, il s’agirait d’une conférence de presse au cours de laquelle, le président béninois abordera l’actualité nationale et régionale. La sortie médiatique pourrait intervenir dans un contexte, où, l’actualité béninoise est dominée par le sujet relatif à la révision de la Constitution béninoise.

En effet, ce sujet divise la classe politique béninoise depuis quelques semaines. Les partis politiques soutenant les actions du président béninois ont opté pour cette voie en réponse à la Cour Constitutionnelle qui a enjoint l’Assemblée Nationale de relire le Code électoral pour rétablir l’égalité entre les maires qui seront amenés à parrainer les candidats à la prochaine élection présidentielle. La proposition de loi portant modification de la constitution a été introduite par le Député Assan Seibou, président du groupe parlementaire Bloc Républicain. Au cours d’une séance de travail avec les députés du groupe parlementaire Br et les membres du secrétariat exécutif du parti, le sujet a été fortement débattu.

Publicité

Les députés Br se sont engagés à apporter leur solidarité à l’He Assan Seibou, initiateur de ladite proposition de loi. Les députés de l’Union Progressiste Renouveau sont également dans cette même dynamique. Par contre, les principaux partis d’opposition au Bénin ont clairement exprimé leur NON à ce projet relatif à la révision de la loi fondamentale. Le lundi 29 janvier dernier à Cotonou, les partis Les Démocrates (LD), Grande solidarité républicaine (GSR), Nouvelle force nationale (NFN) et Mouvement populaire de libération (MPL) s’étaient réunis dans le cadre de cette situation.

A travers la déclaration lue par l’HeNourénou Atchadé, président du groupe parlementaire LD et président du comité d’organisation, les partis LD, GRS, NFN et MPL ont à l’unanimité « exprimé leur refus catégorique de toute tentative de réaménagement du calendrier électoral ». Le président Patrice Talon pourrait ainsi donner son avis sur le sujet lors de cette sortie médiatique. Son avis pourrait avoir le mérite de confirmer ou d’infirmer la crainte d’un troisième mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *