Comment la Chine a dominé le monde dans ce domaine en quelques années

Le réchauffement climatique est un véritable sujet de société. Si de plus en de citoyens prennent conscience des risques qui nous entourent, c’est aussi le cas des entreprises et des États. Certains, comme la Chine, investissent massivement pour soutenir l’essor de ce nouveau marché. Et ça marche. En quelques années, Pékin est devenu le leader mondial des énergies renouvelables.

Les objectifs, dans le monde, sont très ambitieux. En effet, à l’occasion de la dernière COP28, les nations engagées ont annoncé vouloir tripler leurs capacités de production d’énergie renouvelable d’ici à 2030. Un marché qui est notamment tiré vers le haut grâce à l’énergie solaire qui, à elle seule, représente 75% des 510 gigawatts de capacité ajoutés dans le monde.

Publicité

La Chine, leader mondial de l’énergie renouvelable

Et s’il y a un pays qui tire son épingle du jeu, c’est bien la Chine. En l’espace d’un an, le pays a ajouté autant de capacité solaire que le monde, en 2022. Plus incroyable encore, c’est l’apport de l’éolien qui fait exploser les compteurs. En effet, les capacités de production d’énergie éolienne ont pris 66% en l’espace de 12 mois seulement, preuve que la Chine voit en cette technologie, de véritables avantages.

À une échelle plus importante, les prédictions d’ici à 2028 sont plutôt impressionnantes. Dans le monde, la capacité de production d’énergie renouvelable devrait passer à 7.300 GW. Une expansion exceptionnelle qui sera notamment rendue possible par l’utilisation des secteurs du solaire et de l’éolien. De belles avancées donc, qui devront toutefois être confirmées au cours des années suivantes, pour atteindre les objectifs fixés par la COP28.

Des objectifs ambitieux, malgré des secteurs complexes à transformer

Car tripler les capacités de production d’énergie renouvelable tout en doublant l’efficacité énergétique globale pourrait, in fine, participer à réduire de 35% la production de gaz à effet de serre du secteur de l’énergie. Pas une mince affaire, même si cela s’avère être essentiel. En effet, si beaucoup de secteurs se renouvellent, ceux du pétrole et du gaz, eux, continuent de se développer, avec de nombreux projets et investissements d’envergure prévus dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *