Décès du président namibien: qui est le nouveau président Nangolo Mbumba?

La République de Namibie est en deuil suite au décès de son président, Hage Geingob, à l’âge de 82 ans, après un combat contre le cancer. L’annonce a été faite depuis l’Hôpital Lady Pohamba à Windhoek, où le président s’est éteint entouré de sa famille. Nangolo Mbumba, jusqu’alors vice-président et désormais président par intérim, a rendu hommage à Geingob, le qualifiant de « serviteur distingué du peuple » et de « pilier de la maison namibienne ».

Nangolo Mbumba, qui a prêté serment comme président de la Namibie, est connu pour son engagement de longue date dans la politique namibienne. Occupant le poste de vice-président depuis 2018, il assumera les responsabilités présidentielles jusqu’aux élections de novembre 2024. Mbumba a exprimé sa détermination à poursuivre l’œuvre de ses prédécesseurs, y compris le regretté Geingob, dans la construction d’une fondation solide pour la nation.

Publicité

Avant d’accéder à la vice-présidence, Mbumba a joué un rôle clé au sein du parti au pouvoir, l’Organisation du peuple du Sud-Ouest africain, occupant diverses fonctions significatives, y compris celle de Secrétaire général. Sa carrière politique est soutenue par une solide formation académique, avec un Master en Sciences Biologiques de l’Université du Connecticut et un Bachelor en Sciences du Southern Connecticut State College.

Outre sa carrière politique, Mbumba a une riche expérience dans le domaine de l’éducation, ayant travaillé comme enseignant aux États-Unis et occupé divers postes éducatifs en Namibie et en Angola. Ses compétences en matière de leadership et de gestion ont été renforcées par ses fonctions ministérielles antérieures, notamment en tant que ministre de la Sécurité et de l’Éducation, ainsi que ministre des Finances, où il a servi pendant sept ans.

La succession rapide de Mbumba à la présidence soulève des questions sur l’avenir politique de la Namibie, en particulier avec l’approche des élections de 2024. Netumbo Nandi-Ndaitwah, nommée vice-présidente, est considérée comme une candidate potentielle à la présidence, ce qui pourrait signifier une continuation des politiques et des orientations actuelles du gouvernement.

3 réponses

  1. Avatar de Le Saint
    Le Saint

    Nangolo Mbumba, ça sonne congolais

  2. Avatar de Evguéni BAMBATA
    Evguéni BAMBATA

    Nangolo Mbumba? c’est Aziz le berger

  3. Avatar de Tchité
    Tchité

    Allez-y dans ce pays pour voir ce que ç’est que la bonne gouvernance. C’est pas la pagaille à la française, les mesquineries et les politiques politiciennes du Bénin et du monde francophone en général auxquelles nous assistons tous les jours.
    Eux, ils pensent et travaillent pour leurs générations à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *