Energie: ce géant enregistre un bénéfice record

TotalEnergies continue d’afficher des résultats financiers impressionnants, enregistrant un bénéfice net record de 21,4 milliards de dollars pour l’année 2023. Cette performance remarquable marque une augmentation de 4 % par rapport à l’année précédente, confirmant ainsi la position dominante du géant français dans le secteur énergétique mondial.

La croissance des hydrocarbures, notamment du gaz naturel liquéfié (GNL) et de l’électricité, a été soulignée comme le principal moteur de cette réussite par le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné. Malgré un contexte difficile marqué par la volatilité des cours du gaz et du pétrole, le groupe a su tirer son épingle du jeu et maintenir sa position de leader sur le marché.

Publicité

La production d’hydrocarbures a été un pilier essentiel des performances de TotalEnergies en 2023, avec une augmentation de 2 % par rapport à l’année précédente, principalement stimulée par la croissance du GNL. Cette tendance à la hausse devrait se poursuivre, le groupe prévoyant d’investir un tiers de ses fonds prévus en 2024 dans de nouveaux projets pétroliers et gaziers.

Cependant, ces résultats impressionnants surviennent dans un contexte où les appels à la transition énergétique se font de plus en plus pressants. Les scientifiques mettent en garde contre la nécessité de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C d’ici la fin du siècle, conformément aux objectifs de l’Accord de Paris. Dans cette optique, l’accent mis par TotalEnergies sur les hydrocarbures pourrait être perçu comme une stratégie en décalage avec les impératifs environnementaux actuels.

En effet, malgré ses succès financiers, TotalEnergies fait face à des défis croissants liés à la pression sociétale et réglementaire en faveur d’une transition vers des énergies plus propres. Le retrait de l’entreprise de ses activités en Russie a également eu un impact négatif sur ses résultats, entraînant une baisse de 36 % du bénéfice ajusté par rapport à l’année précédente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *