Énergie: la Chine va battre le reste du monde dans ce domaine

D’un point de vue écologique, de plus en plus de nations se tournent vers des technologies qu’ils estiment être plus vertes. C’est notamment le cas de l’hydrogène. En effet, bien que la recherche n’en soit qu’à ses balbutiements, bon nombre d’entreprises (Toyota ou Honda en tête) se renseignent sur le sujet. Mais des nations toutes entières se posent aussi des questions, à commencer la Chine, qui a d’ailleurs décidé d’en faire le pari.

En effet, d’ici à quelques années, Pékin a ainsi annoncé qu’y seront construites, pas moins de 1.200 centrales de recharge hydroélectriques, permettant ainsi de produire une énergie quasiment totalement décarbonée. Un chiffre exceptionnellement haut, qui à lui seul, sera plus important que tout le reste du monde. Une manière pour la Chine de démontrer qu’elle croit dure comme fer à l’hydrogène.

Publicité

1.200 centrales de recharge hydroélectriques annoncées en Chine

Ce sont 30 villes qui ont ainsi été sélectionnées comme villes “pilotes” pour mener à bien ce projet d’envergure. Dans certaines localités, ce sont plus de 100 centrales qui seront lancées. Dans d’autres endroits, comme à Guangdong, les autorités espèrent même que ce chiffre monte à 200. Des objectifs très élevés qui permettront de proposer aux usagers de voitures électriques, des stations de ravitaillement.

L’idée, derrière le lancement de ces mini-usines, est de favoriser le développement d’un parc automobile qui fonctionne à piles combustibles. Une manière d’assurer une transition douce, d’un modèle basé sur tout le “tout-carburant” vers un modèle hybride, dans un premier temps. Car à l’avenir, si les résultats observés sont considérés comme étant bons ou très bons, on peut imaginer un déploiement à plus grande échelle encore.

Pékin, leader mondial en la matière

Un vrai coup de boost. En effet, au sein de l’Union européenne, seuls 200 hydrogénérateurs sont actuellement disponibles. Dans le monde, il y en a moins de 1.000 ! Si la Chine venait à réussir à mener à bien son projet, le chiffre en question pourrait ainsi plus que doubler, permettant de franchir une nouvelle étape et surtout, motiver d’autres nations à en faire de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *