Guerre en Ukraine : Zelensky avertit Poutine

Voilà deux ans maintenant que le conflit russo-ukrainien perdure. Cette guerre a entraîné la mort de nombreuses personnes. Face à l’enlisement du conflit, bien malin celui qui pourra donner la date de sortie de crise. Sur le théâtre des opérations, les deux belligérants ne se font aucun cadeau. Depuis le déclenchement de ce conflit, l’Ukraine bénéficie du soutien sans faille des occidentaux avec les États-Unis en tête.

L’apport en armes et financements des occidentaux a été cruciale pour l’Ukraine. Sans ce soutien, la guerre aurait probablement pris une autre tournure. La Russie, quant à elle, compte ses alliés sur le bout des doigts. Elle peut compter de façon ferme sur le soutien de la Corée du Nord et de la République islamique d’Iran. La Chine, traditionnelle alliée de Moscou, préfère adopter une posture de neutralité et pousse pour un règlement pacifique du conflit.

Publicité

Aux premiers moments de l’opération militaire russe, nombreux sont les spécialistes qui ne donnaient pas cher de la peau de l’Ukraine. D’aucun estimait que le Kremlin allait réaliser une campagne expéditive. Mais voilà, le conflit est aujourd’hui dans sa deuxième année avec son corollaire de morts et de dégâts matériels. Ce samedi 24 février, les autorités ukrainiennes ont participé à des événements entrant dans le cadre de la commémoration du deuxième anniversaire de l’opération militaire russe en Ukraine.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, était présent dans la ville de Vyshorod où il a inauguré un mémorial qui rend hommage aux victimes ukrainiennes du conflit avec la Russie. L’inauguration de ce mémorial s’est faite en présence de quatre personnalités européennes de haut rang. En effet, étaient présents la présidente de la Commission européenne, le Premier ministre belge, le Premier ministre italien et le Premier ministre canadien.

Au cours d’un discours, Zelensky a d’abord tenu à rendre hommage à tous les ukrainiens qui ont consenti le sacrifice suprême pour permettre au pays de « rester debout ». Il a ensuite remercié ses partenaires européens pour leur aide et d’ajouter qu’avec le renforcement de ce soutien, l’Ukraine pourrait sortir victorieuse.

« Lorsque les principales démocraties du monde sont véritablement déterminées, cette détermination surmonte tous les défis. Et nous avons déjà accompli beaucoup de choses et le monde estime que Poutine peut perdre cette guerre » a livré Volodymyr Zelensky. La guerre russo-ukrainienne pourrait-elle connaître issue favorable autour d’une table des négociations ? Pour le moment, nous sommes encore loin de ce scénario, car les deux camps ne montrent aucune volonté de négocier.

Publicité

5 réponses

  1. Avatar de Martingal
    Martingal

    Les américains sont préoccupés par montée en puissance de leur véritable ennemi systémique : LA CHINE.
    L’Ukraine, c’est du passé pour les USA. Malheureusement, le pauvre ZELINSKI ne le voit pas.

  2. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Zelensky avertit Poutine , oui , sur ses comptes bancaires qui vont dépasser ceux de Poutine. Zelensky est très bien engraissé par les occidentaux en dépit de la position de leurs peuples.

  3. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    Les ukrainiens pensent à eux même. Ils se battent pour leur pays et ne servent personne eux.
    Après que les uns, les autres fassent des calculs avant de les aider « chacun avec son chacun ».

    Eux contrairement aux africains, ils ne passent pas leur temps à gémir contre ennemis, et calcul supposés ou réels de leurs alliés

    \\\\.///
    (@_@)

  4. Avatar de Affivi
    Affivi

    C’est qui est sûr, c’est que la Russie n’acceptera pas de perde cette guerre. Qu’a cela ne tienne, la force nucléaire rentrera dans la danse avec des conséquences imprévisibles. Cela, les soutiens de circonstance de Kiev le savent.
    Cette histoire finira sur une partition du pays comme cela fût le cas en Corée dans les années 50.

  5. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Pauvre Zelinsky qui se laisse manipuler par tous les occidentaux qui ne cherchent qu’à  » casser du russe » sans penser au peuple ukrainien.
    Pourtant tout ce beau monde SAIT que la défaite de la Russie est IMPOSSIBLE à avoir et les territoire de Crimee et du Donbass sont acquis définitivement par la Russie.
    Une fois de plus , la Russie ne cherche pas à prendre toute l ‘Ukraine , mais juste les territoires habités par les russophones ( Crimee et Donbass) . Une quarantaine de pays, et pas des moindres , s’est dressée contre la Russie et pourtant ce pays tient toujours debout , quoi de plus ? .
    Pensons plutôt à la paix en cherchant un terrain d’entente serait la meilleure voie à exploiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité