Hydrogène vert: ce pays du Maghreb de plus en plus en convoité

Depuis quelques années l’hydrogène vert se positionne comme un vecteur énergétique clé dans la transition vers une économie bas carbone. Produit par électrolyse de l’eau en utilisant des énergies renouvelables, il offre une solution durable pour décarboner des secteurs difficiles à électrifier tels que l’industrie lourde et les transports longue distance. Sa capacité à stocker l’énergie sur de longues périodes pallie l’intermittence des sources renouvelables, facilitant ainsi leur intégration dans le réseau.

L’essor de l’hydrogène vert, stimulé par les politiques publiques et les investissements en recherche et développement, contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, tout en favorisant la sécurité énergétique et la création d’emplois dans les secteurs innovants.

Publicité

Au Maghreb, un acteur de plus en plus convoité

L’Algérie se positionne stratégiquement sur l’échiquier mondial de l’hydrogène renouvelable, avec l’ambition affirmée de fournir 10 % des besoins de l’Europe en hydrogène vert d’ici à 2040. Cette initiative s’inscrit dans une démarche de diversification de ses ressources énergétiques, en capitalisant sur son potentiel solaire exceptionnel pour la production d’hydrogène par électrolyse, tout en valorisant ses vastes réserves de gaz naturel.

Le plan de déploiement de l’hydrogène vert en Algérie est structuré en trois phases principales. La première phase, s’étendant de 2023 à 2030, se concentrera sur le lancement de projets pilotes. La période de 2030 à 2040 verra l’expansion et la consolidation des marchés, tandis que la phase finale, de 2040 à 2050, ambitionne l’industrialisation à grande échelle et l’atteinte d’une compétitivité internationale.

L’objectif de l’Algérie est de produire et d’exporter entre 30 et 40 TWh d’hydrogène, sous forme gazeuse et liquide, d’ici 2040. Cette production sera issue d’un mix énergétique combinant l’hydrogène bleu, dérivé du gaz naturel, et l’hydrogène vert, généré par électrolyse, tirant parti des abondantes ressources solaires du pays.

Les démarches algériennes en matière de coopération internationale ont déjà porté leurs fruits, avec la signature de plusieurs accords bilatéraux, notamment avec l’Italie et l’Allemagne. Ces partenariats témoignent de l’intérêt croissant des nations européennes pour l’hydrogène vert en tant que pilier de la transition énergétique.

Publicité

Récemment, l’Algérie a ouvert des discussions avec la Belgique, illustrant l’intérêt mutuel pour les opportunités de collaboration dans le domaine de l’hydrogène renouvelable. Ces échanges, symbolisés par une rencontre entre le PDG de Sonelgaz, Mourad Adjal, et une délégation du groupe belge John Cockerill, spécialiste de l’ingénierie et des énergies renouvelables, marquent une étape significative vers l’établissement de partenariats stratégiques.

L’enthousiasme belge pour une collaboration avec l’Algérie, exprimé lors de cette réunion, et la volonté algérienne de nouer des alliances gagnant-gagnant, soulignent la reconnaissance internationale de l’Algérie comme acteur clé dans le domaine de l’hydrogène vert. Cette dynamique suggère l’émergence d’un réseau de coopération internationale autour de l’Algérie, renforçant son rôle de fournisseur privilégié d’hydrogène renouvelable pour l’Europe et au-delà.

14 réponses

  1. Avatar de Karabernou Redouane
    Karabernou Redouane

    Messieurs, faites la part des choses entre la transition énergétique et l’esprit haineux qui est en train de s’installer entre les populations du Maghreb.
    De grâce, nous devons tous militer pour développer une fraternité dans tous les domaines entre les différents peuples du Maghreb.
    Stop à la division de nos peuples

  2. Avatar de Mehdi Mahieddine
    Mehdi Mahieddine

    Décidément l’Algerie est sur tous les fronts. Gaz, pétrole, agriculture, minerai ( avec la gigantesque mine de Gara Djebilet 😁) hydrogène vert, solaire etc.. nous avons les moyens d’avoir l’un des meilleurs PIB du monde arabe, voire dépasser l’Arabie Saoudite. Ceux qui se sont mis face à l’Algerie seront les grands perdants

  3. Avatar de AmirAmir
    AmirAmir

    Le makhzen fournisseur mondial du cannabis et de tourisme sexuel est aux abois L’Algérie lui est restée en travers de la gorge.

  4. Avatar de Kader
    Kader

    C’est ça, t content ?

  5. Avatar de Benzeghiba
    Benzeghiba

    L’Algérie à démontré qu’elle était un fournisseur fiable en matière d’énergie fossile. C’est pour cela que les pays européens souhaitent développer leur partenariat quelle que soit la source d’énergie. A nous, algériens, de saisir ces opportunités

    .

  6. Avatar de NB
    NB

    La France prisonniere de son passé colonial, reste à la traîne et après les pleurnicheurs des plateaux télé se chargent de dénigrer l’Algérie à longueur de journée

  7. Avatar de Mekha latif
    Mekha latif

    il faut aussi ajouter que le prix de l’hydrogène vert en algerie revient le moins cher au monde avec 0.98$ le kg, alors que les prix oscillent pour d’autres pays entre 1,13/4,4 le kg, abondance du gaz, position stratégique, existante des gazoduc, excédent électrique de 12000 mw, même si d’autres pays nord africains ont des atouts, mais impossibles a égales devant l’algerie

    1. Avatar de Schmitt
      Schmitt

      L’Algérie ( où du moins le pouvoir) n’a qu’une obsession…nuire à la France .
      Et les politiques français ne cessent de s’applatir !! C’est plutôt ça la réalité.

      1. Avatar de ABI MOHAMMED. FRANCE
        ABI MOHAMMED. FRANCE

        CERTES L’ALGERIE EST UN VIRUS AFRICAIN C’EST UN PAYS VOYOU DIRIGE PAR UNE MAFIEUSE JUNTE MILITAIRE

        1. Avatar de Tim
          Tim

          Le voyou c’est celui qui écrit en majuscules. Le voyou c’est celui qui empoisonne la jeunesse avec le cannabis.

        2. Avatar de Algérien dans le sang
          Algérien dans le sang

          Vous êtes un bon lâche bottes de la France .

        3. Avatar de ALI LAPOINTE
          ALI LAPOINTE

          Dirigé par la mafia ?hhhh pour ça y’a ces accords et ce développement y’a makiste makhzni. Jaloux

        4. Avatar de Benmorkat
          Benmorkat

          Un virus qui TUE. LES TRAÎTRES. LE POUVOIR MAROCAIN. HACHA. LES VRAIES MAROCAINS

  8. Avatar de Abdelhakim
    Abdelhakim

    Bon vent ! Les pays soucieux de l’environnement et surtout convaincus que la réussite du business Nord – Sud réside dans le « Win -Win » et n’ont aucun problème pour ce genre de partenariat et d’être parmi les précurseurs d’un tel projet comme l’Italie et l’Allemagne. La Belgique vient de comprendre la portée de cette opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité