La Chine écartée par la France et les USA d’une initiative majeure

La transition de la 5G vers la 6G marque une nouvelle étape dans l’évolution des technologies de télécommunication, où la compétition internationale et les alliances géopolitiques jouent un rôle prépondérant. Alors que la 5G avait déjà été le théâtre de vives tensions entre les États-Unis et la Chine, notamment autour des équipements fournis par le géant chinois Huawei, cette dynamique se poursuit avec le développement de la 6G. Une coalition de dix pays, avec à leur tête les États-Unis et la France, a récemment dévoilé une série de principes fondamentaux pour cette future technologie, excluant de facto la Chine, un acteur pourtant incontournable du secteur.

Ces principes, annoncés dans une déclaration commune, mettent l’accent sur des valeurs telles que la durabilité, l’efficacité technique, l’interopérabilité, ainsi que la protection de la vie privée, l’accessibilité et l’ouverture. Ils s’inscrivent dans une vision qui privilégie une infrastructure 6G sécurisée et résiliente, servant les intérêts de sécurité nationale des pays signataires, selon les détails publiés sur le site de la Maison-Blanche.

Publicité

Parmi les nations qui se sont jointes aux États-Unis et à la France dans cette initiative, on compte des alliés traditionnels tels que le Canada, l’Australie, le Royaume-Uni, la Suède, la Finlande et la République tchèque, ainsi que la Corée du Sud et le Japon. Ces deux derniers, bien qu’asiatiques, partagent des liens étroits avec l’Occident et participent activement à l’élaboration des normes du futur paysage des télécommunications.

Des tensions Chine – Occident qui persistent

L’exclusion de la Chine de cette alliance stratégique révèle les lignes de fracture persistantes entre l’Orient et l’Occident dans le domaine des hautes technologies. Malgré les avancées significatives de la Chine dans la recherche sur la 6G, illustrées par le lancement d’un satellite expérimental en 2020 et les travaux de l’Université du Jiangsu, l’absence de participation de la Chine à cette initiative souligne l’isolement croissant du pays sur la scène technologique mondiale.

La liste des signataires inclut également d’éminents fabricants d’équipements de télécommunications, tels que Ericsson en Suède, Nokia en Finlande, et des entreprises américaines telles que Cisco et Qualcomm, tous déjà profondément impliqués dans le déploiement de la 5G et se positionnant pour la prochaine génération.

L’absence remarquée de la Chine dans ce groupe suggère une continuation des tensions nées avec le déploiement de la 5G, où les États-Unis ont exercé une influence significative sur leurs alliés pour limiter l’implantation de la technologie de Huawei, invoquant des risques pour la sécurité nationale. Cette situation met en exergue les enjeux géopolitiques et la compétition pour l’établissement des standards de la future 6G, un domaine où l’Europe et la France aspirent à jouer un rôle de premier plan, comme l’a souligné Cédric O, l’ex-secrétaire d’État en charge du numérique.

Publicité

15 réponses

  1. Avatar de Macom
    Macom

    La dictature est un poison de l’humanité, la démocratie quand à elle a aussi ses faiblesses vaut mieux la démocratie que la dictature

  2. Avatar de Pascal
    Pascal

    Les chinois sont plus forts dans la tricherie,il faut en avoir peur…tout ce qui est populaire quelque part dans le monde,est convoitè par la Chine…l’occident ne fabrique des faux produits chinois mais c’est le contraire qui rend la chine riche

  3. Avatar de Soumah
    Soumah

    L’occidentale est perpétuellement dans une logique de confrontation avec la Chine et la Russie, c’est malsain. Tout cela va très mal finir et ce sera la faute aux Américains et à leurs allié. J’ai comme l’impression qu’ils souffrent d’hystérie à l’évocation de la Chine, c’est honteux.

    1. Avatar de Liberté
      Liberté

      Faudra toujours se méfier des russe et chinois c est tout

    2. Avatar de Bertai
      Bertai

      Il y a d’un côté les démocraties et d’autre parts les grandes dictatures incontestées la Chine, la Russie, la Corée du nord âpres ça on a rien compris

  4. Avatar de Moh moh
    Moh moh

    On essaie de freiner l’élan de la Chine depuis le 19 siècle ( guerre de l’opium et l’expédition de Pekin) mais rien n’y fait car la civilisation chinoise est millenaire. L’EUROPE n’a que quelques siècles et elle est en déclin.
    Ne l’appelle t on pas vieux continent. C foutu quoiqu’on fasse

    1. Avatar de Michel Carameaux
      Michel Carameaux

      L’europe n’a que quelques siècles, c’est une blague ?

  5. Avatar de Dani
    Dani

    On ne parle que du profit. La concurrence entre l’Occident et la chine à propos de la G6 font en sorte que les médias et les journalistes qui les animent rendent aveugles les méfaits de cette technologie depuis la G5. Ce n’est que mettre les utilisateurs des téléphones portables dans un micro-ondes à l’échelle mondiale qui les consume à petit feu. Ce phénomène, bien que mis sous silence, il n’est pas encore résolu.

  6. Avatar de Vladinsky
    Vladinsky

    Chacune de ces technologies fait exploser la pollution , encore une belle victoire du capitalisme

  7. Avatar de Rogers
    Rogers

    C’est grâce à la Chine si le télétravail est à la mode, et c’est super. C’est la meilleure façon d’être éco-responsable.

    Ce sont souvent des grandes épidémie comme la Covid que les changements surviennent. Je suis presque certain que la Chine développait une arme, mais elle a perdu le contrôle de tout et elle a contaminé le monde.

    La Chine est en avance dans beaucoup de domaine car elle ne respectent aucun brevet en les copiant et en les améliorant.

  8. Avatar de Observateur
    Observateur

    Sous prétexte de sécurité nationale… Quand on sait que les uns espionnent les autres dans ce même groupe !

  9. Avatar de Khamvongsa
    Khamvongsa

    Quand la Chine tousse
    tout le monde est malade

    Mais quand la Chine
    pète tout le monde sera
    polluée

  10. Avatar de Hanifa
    Hanifa

    Quoi qu’ils fassent, la Chine est inarrêtable

    1. Avatar de Patili
      Patili

      C’est notre faute, arretons d’acheter chinois, même si nous devons nous restreindre un peu, concentrons nous sur les vraies valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité