Lune: ce phénomène qui inquiète grandement la NASA

Saviez-vous que sur la Lune aussi, la terre tremblait ? Ce phénomène n’est effectivement pas très rare… Au point même que les astronautes craignent pour leurs futures missions. La situation est telle qu’une grande étude portant sur l’activité sismique, notamment au niveau du pôle Sud de la Lune, a été lancée.

Une décision jugée par les experts comme étant très sage. En effet, au mois d’août dernier, la décision d’y poser l’atterrisseur Chandrayaan-3 (mission indienne) a été annoncée. Mais pourquoi ? Pourquoi une telle activité sismique ? Tout est en fait dû au refroidissement du noyau de la Lune. À mesure que les températures baissent, la Lune rétrécit. Cela se voit à l’œil nu, à sa surface.

Publicité

Des tremblements de Lune qui inquiètent

Des sortes de plissures apparaissent ainsi, ce qui favorise l’apparition de tremblements de terre, ou plutôt “tremblements de Lune”. Une situation qui pousse d’ailleurs les scientifiques à inviter toutes celles et ceux qui voient la Lune commettre un astre mort, un objet sur lequel il ne s’est absolument rien passé depuis des milliards d’années, à revoir leur copie. Car cette vision est totalement fausse, éloignée de la vérité.

D’ailleurs, les experts aiment à rappeler que le séisme le plus puissant jamais observé sur la Lune était équivalent à un séisme de magnitude 5 sur notre Terre. Un séisme plutôt “modéré”, auquel la planète est habituée. Mais sur la Lune, la gravité est bien plus faible que sur la Terre. De fait, les secousses sont bien plus problématiques, car cela agit comme un catalyseur, ce qui les rend bien plus puissantes.

La NASA craint pour les prochaines missions

À titre d’exemple, un simple mouvement des sols peut totalement vous faire perdre pied si vous marchez sur la Lune. C’est donc à l’orée de ces explications que la NASA et l’ensemble de ses partenaires internationaux ont décidé d’entamer une série d’études visant à garantir la pleine et totale sécurité des personnes qui s’y rendront prochainement, ainsi que l’intégrité du matériel, qui rappelons-le, vaut des milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *