Maghreb: ce pays fait un pas de géant pour son industrie navale

Le Maroc a récemment franchi une étape majeure dans le développement de son industrie navale avec la création du tout premier Cluster Industrie Navale du Maroc (CINM). Cette initiative découle du dernier discours du Roi Mohammed VI lors de la commémoration de la Marche verte, mettant en lumière les nouvelles ambitions du Royaume pour son industrie maritime.

À la tête de cette nouvelle instance, Brahim Yacoubi Soussane a été élu président par les divers acteurs privés du secteur. Cette nomination s’avère cruciale, car jusqu’à présent, les pouvoirs publics manquaient d’un interlocuteur unique auprès du secteur privé pour concrétiser les ambitions maritimes du pays.

Publicité

« Sous l’impulsion de Brahim Yacoubi Soussane, les associations professionnelles, les armateurs de pêche et de commerce, les PME de services et industrielles, les startups, les universités, les centres de formation, les incubateurs, etc., se sont mobilisés et ont créé le premier Cluster industrie navale du Maroc dont l’objectif principal est de porter ces nouvelles ambitions du pays« , explique le magazine Challenge.

Le CINM s’est donné pour mission de fédérer les acteurs privés et publics de l’écosystème maritime, portuaire et industriel. L’objectif principal est de contribuer au développement de l’industrie navale au Maroc tout en garantissant la souveraineté industrielle du Royaume, notamment pour répondre aux besoins de la flotte militaire, de la pêche et de la marine marchande.

L’industrie navale marocaine offre des opportunités considérables pour les investisseurs nationaux. Le renouvellement de la flotte nationale de navires de pêche hauturière, dépassant les 200 navires, représente un besoin crucial. De plus, la reconstitution d’une flotte marchande nationale est également à l’ordre du jour, en particulier pour les « trafics de niches vracs secs et trafics conteneurs » en direction des ports de l’Afrique de l’Ouest.

Publicité

Le CINM souligne l’importance de soutenir et de renforcer l’industrie navale du pays, y compris la flotte militaire nationale, dont le carnet de commandes concerne une trentaine de navires. Des projets ambitieux ont été lancés, notamment une nouvelle zone dédiée aux chantiers navals au port de Casablanca, équipée d’infrastructures modernes et de grandes capacités d’accueil.

Par ailleurs, des zones industrielles compétitives ont été mises en place dans différents ports, tels que Nador West Med et Dakhla Atlantique, pour favoriser le développement de l’industrie navale. Ces initiatives visent à encourager la création d’une offre « made in Morocco » compétitive et à forte valeur ajoutée, générant ainsi des emplois, de

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *