Maghreb: la France veut à tout prix renouer avec ce pays

Avec les tensions récentes entre la France et le Maroc, le ministre des Affaires étrangères français, Stéphane Séjourné, a exprimé un engagement ferme en faveur d’un rapprochement entre les deux pays. Nommé le 12 janvier, Séjourné a souligné l’importance de cette mission diplomatique, confiée par le président de la République, visant à revitaliser et réinventer les liens franco-marocains.

Ces dernières années, les relations franco-marocaines ont été marquées par une série de tensions, exacerbées notamment par l’approche de la France vis-à-vis de l’Algérie, pays voisin du Maroc avec lequel les relations diplomatiques ont été rompues en 2021. Cette situation complexe a été aggravée par des incidents diplomatiques, comme le refus par Rabat de l’aide française suite à un tremblement de terre, mettant en lumière les défis dans les relations bilatérales.

Publicité

Le ministre Séjourné a rappelé l’engagement de longue date de la France envers le Maroc, notamment sur des dossiers sensibles comme le Sahara occidental. Depuis 2007, la France soutient le plan d’autonomie marocain, illustrant ainsi une continuité dans sa politique étrangère malgré les récents désaccords.

Dans ses déclarations, Séjourné a mis en avant sa volonté de travailler avec respect et diligence pour surmonter les obstacles et renforcer les liens avec le Maroc. L’objectif est clair : avancer ensemble et tourner la page des tensions passées pour entamer un nouveau chapitre dans les relations franco-marocaines.

Les efforts de réconciliation ont déjà commencé à porter leurs fruits, comme en témoigne le mea culpa public de l’ambassadeur français au Maroc en novembre, suivi de la nomination d’une nouvelle ambassadrice marocaine en France. Ces gestes diplomatiques marquent le début d’une période de détente et de reconstruction des relations bilatérales.

Publicité

La France et le Maroc se trouvent à un carrefour crucial, avec une opportunité de renouer des liens forts basés sur le respect mutuel et la coopération. Les mois à venir seront déterminants pour façonner l’avenir de cette relation historique, et les deux nations semblent prêtes à s’engager dans cette voie constructive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *