Or en Afrique : une société asiatique se positionne dans ce pays

L’or est l’un des métaux les plus précieux au monde. Gage de sécurité sur le marché international, la cote du métal jaune a toujours été au zénith. Il se trouve que l‘Afrique regorge d’importants gisements d’or qui suscitent une grande convoitise auprès des investisseurs internationaux. La zone de l’Afrique de l’Ouest est notamment très riche en or.

C’est dans cette région que l’on retrouve quelques-uns des plus grands producteurs d’or en Afrique. C’est le cas du Burkina Faso. Le pays des Hommes Intègres a réussi à se hisser en bonne place dans le classement des nations africaines productrices d’or. Le potentiel aurifère du pays d’Afrique de l’Ouest est énorme. Depuis quelques années, ce sont les entreprises canadiennes, russes, australiennes, turcs, indiennes qui exploitent l’or du Burkina Faso.

Publicité

Des firmes asiatiques tentent actuellement de se positionner. Riverstone Resources, société basée à Hong Kong, souhaite s’imposer comme un acteur majeur de l’or au Burkina Faso. L’entreprise hongkongaise va s’associer au britannique Red Rock Resource pour procéder à des investissements stratégiques au Burkina. Riverstone Resources va fournir des équipements de pointe pour des opérations d’exploration alluviale de l’or.

Les investissements vont se faire par étape. Dans un premier temps, Riverstone Resources et son partenaire anglais vont conduire un programme d’essai pour établir la teneur en or de minerais provenant de diverses mines. « Riverstone et nous-mêmes pensons que le projet alluvial a le potentiel de s’étendre rapidement, et nous chercherons à le prouver au cours de la phase actuelle d’exploration. L’expérience de leur personnel dans le domaine des gisements alluviaux devrait compléter nos capacités«  a signifié le PDG de Red Rock. Le Burkina Faso est confronté à une crise sécuritaire complexe qui dure depuis une dizaine d’années maintenant.

Premier produit d’exportation du Burkina, l’or joue un rôle primordial dans la dynamisation de l’économie nationale. L’instabilité sécuritaire a quelque peu impacté la production aurifère, mais les autorités mettent les bouchées doubles pour ramener un climat de quiétude propice aux investissements. Certaines mines se trouvent dans des zones à fort défis sécuritaires.

De gros moyens ont été mobilisés pour sécuriser ces sites et faciliter l’exploitation du métal jaune. Le Burkina Faso compte créer une véritable chaîne de valeur autour de son industrie de l’or. L’on se rappelle qu’il y a quelques mois, les autorités de la transition ont lancé les travaux de construction de la première raffinerie d’or du pays. Avec cette infrastructure, la nation ouest-africaine veut se donner les moyens de viser plus grand et d’engranger plus de bénéfices.

Publicité

2 réponses

  1. Avatar de Florentin GANDE
    Florentin GANDE

    Sinon j’ai une connaissance qui a l’autorisation d’exploitation de l’or au Burkina Faso à l’heure où je parle. Rejoignez moi sur mon compte Facebook Florentin gande.

  2. Avatar de macron emma
    macron emma

    transformer local amene au developpement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité