,

Poliomyélite au Bénin : le ministre Hounkpatin conscientise les agents vaccinateurs

Le vendredi 2 février 2024, le ministre de la Santé Benjamin Hounkpatin a procédé au lancement de la campagne de vaccination qui va prendre fin le 5 février 2024. Lors de cette cérémonie, il a prodigué quelques conseils aux équipes de vaccinateurs.

Lors du lancement de la campagne de vaccination contre la poliomyélite le vendredi 02 février 2024, dans le département de l’Atlantique, le ministre de la Santé a mis les agents vaccinateurs en face de leurs responsabilités. Il leur a rappelé que la bonne marche de cette campagne dépend d’eux et que toutes les mesures nécessaires telles que leur formation et le recensement des cibles de cette campagne ont été prises pour leur permettre de jouer efficacement leur rôle.

Publicité

‹‹ Tous les enfants de zéro à 5 ans doivent recevoir leur dose de vaccin, sauf et j’insiste là-dessus, sauf au cas où il s’avère que l’enfant est déjà porteur d’une maladie. Un enfant qui fait la fièvre ou qui a une maladie ces derniers jours, il ne faut pas le vacciner. Et si vous avez de doute, n’hésitez pas à recourir à vos superviseurs. Vous ne devez jamais vacciner un enfant malade. J’insiste là-dessus. C’est pour cela que j’ai insisté sur la qualité de votre formation qui n’a pas été cette fois ci un simple briefing. De plus, la supervision sera très rapprochée pour qu’on suive de près ce que vous faites dans chaque ménage ››, a-t-il déclaré.

D’après lui, la campagne de riposte contre la poliomyélite au titre de l’année 2024 est une campagne particulière, ‹‹ parce qu’il s’agit de la première pour laquelle nous nous alignons sur le nouveau dispositif de santé communautaire que nous avons commencé à implémenter sur l’ensemble du territoire ››, a-t-il dit. Il a fait savoir que la santé communautaire est un projet très important du gouvernement qui tient à cœur au président de la République Patrice Talon.

À travers ce projet, le gouvernement met à disposition des ménages, des relais communautaires qui sont chargés d’apporter aux membres des ménages, les informations correctes et suivre à leur niveau également, les indicateurs de santé, tout en concourant à ce que les bons gestes, les bonnes pratiques, les bonnes démarches soient adoptés au sein de ces ménages pour préserver et promouvoir la santé. Au cours de cette campagne, chaque équipe d’agents vaccinateurs composée de relais communautaire titulaire et de son suppléant aura à parcourir chacun des ménages et donner le vaccin aux cibles que sont les enfants de zéro à 5 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *